Economie

Financement : la SME Equity Fund Ltd vole au secours des entrepreneurs

La SME Equity Fund Ltd (ex-SME Partnership Fund) les a aidés à monter leur business, à diversifier leurs activités ou encore à éviter qu’ils mettent la clé sous le paillasson. Rencontre avec des entrepreneurs qui ont pu réaliser leur rêve grâce à ce prêt. 
 


Ritesh

Ritesh Gurroby : « Leur flexibilité est un grand atout »

Ritesh Gurroby était pêcheur mais cherchait à élargir ses horizons. En 2011, il décide de monter son entreprise pour construire de plus gros navires pour pêcher en dehors de Maurice. « J’avais besoin de fonds. Aucune banque ne voulait m’accorder de prêts. » Heureusement pour lui, la SME Equity Fund Ltd a été sa roue de secours. L’organisme le finance à Rs 2,7 millions, à un taux d’intérêt de 2 à 3 % au départ et 8 % graduellement. 

La somme est utilisée pour la construction de deux bateaux. Ritesh lance son entreprise nommée Babul & Sons Ltd. Il en devient directeur et actionnaire. « Ce qui est intéressant, c’est qu’ils nous offrent une grande flexibilité. À la fois sur le taux d’intérêt qui est relativement faible au départ et sur la durée de remboursement. Une fois le prêt remboursé, on devient indépendant à travers le redeemable share. » 

Dans l’optique d’ouvrir deux autres sociétés, soit Ocean Blue et ice2ice, Ritesh fait appel au SME Equity Fund en deux occasions. Ocean Blue a été financée à hauteur de Rs 3 millions. Il fait actuellement une demande de financement de Rs 7 millions pour ice2ice. Aujourd’hui, Ritesh a un équipage de 15 personnes sur ses quatre bateaux et 34 employés dans son entreprise.


 

Yagneshing Gowreesunker : « Le financement nous a aidés à concrétiser notre projet »

Ils sont depuis 2008 à la tête d’Island Milk & Allied Products Ltd. Pour les deux frères, Yagneshing et Chetrajansing Gowreesunker, la SME Equity Fund (SEF) Ltd les a aidés à concrétiser leur projet d’agrandissement. Spécialisée dans la fabrication de desserts traditionnels de la marque Milait, l’entreprise avait une infrastructure inadéquate pour soutenir le processus de préparation complexe de ses produits. Celle-ci faisait 20 m2. 
C’est ainsi qu’en 2016 ils empruntent Rs 6 millions, remboursables sur sept ans, auprès de la SEF.

230818-yagneshing-et-chetrajansing
Yagneshing et Chetrajansing Gowreesunker.

Aujourd’hui, la nouvelle installation dispose d’équipements modernes et d’une surface au sol de 350 m2 sur un terrain de 4 200 m2. « Nous avons atteint notre objectif de fabrication et de distribution de desserts et de produits laitiers de la plus haute qualité, et cela grâce à la nouvelle infrastructure », fait ressortir Yagneshing. Pour ce dernier, l’équipe de direction était fiable et les a aidés à relever des défis. Il dit n’avoir pas ressenti la pression du remboursement mensuel, un problème qui aurait pesé sur leurs épaules s’ils avaient contracté un prêt bancaire.


Tirat MoossunTirat Moossun : « Sans ce prêt, mon entreprise n’aurait pas survécu »

Alors que sa firme connaissait la crise depuis 2008, Tirat Moossun, détenteur d’un BA en gestion des affaires d’une université britannique et membre de l’Association of Business Executives, entend parler, en 2012, du SME Partnership Fund. « J’ai dû présenter mon Business Plan et prévoir le flux de trésorerie », dit-il. Son projet étant validé, il a obtenu Rs 9 millions, à un taux d’intérêt de 8 % sur le financement total.

Il souligne que l’organisme est flexible et peut étendre le temps de remboursement, qui est initialement de sept ans. Sa firme, Revigorant Ltd, compte cinq pôles : l’énergie, la fabrication, la construction, le commerce international et l’hôtellerie. « Nous ouvrirons une branche à Rodrigues. Pour cela, nous referons appel à la SEF. »


Bhuleshwar Beenessreesingh : « On peut ainsi mobiliser des capitaux sans trop s’exposer »

Il avait comme objectif d’offrir un lieu de divertissement proposant des activités pouvant être pratiquées par tous, de 7 à 77 ans. Un espace qui serait grand, bien conçu et abordable. Le défi était de construire une installation moderne avec un équipement de pointe. C’est alors que Bhuleshwar Beenessreesingh s’est tourné vers la SME Equity Fund Ltd pour des solutions de financement.

Il a obtenu Rs 8 millions. « Nous avons opté pour ce fonds en raison de son équipe impressionnante qui nous a soutenus du début à la fin. De plus, ils n’ont pas eu besoin de garantie personnelle pour notre projet », dit-il. Le 14 février 2017, le projet s’est concrétisé par l’ouverture de Strike City Entertainment Ltd, à Bagatelle. La société propose le bowling, le karaoké ainsi qu’une piscine.


Comment demander un financement ?

  1. Évaluation
    L’entrepreneur prend un premier rendez-vous avec l’équipe de la SME Equity Fund (SEF) Ltd, où il soumet notamment le formulaire de demande, le plan d’entreprise et le formulaire de mandat. Après la réunion, le projet de l’entrepreneur est évalué et présenté au comité d’investissement pour décision.

  2. comité d’investissement et approbation du conseil
    Le comité de placement prend en compte la faisabilité du projet et ses prévisions de rendement financier. Il présente ensuite un rapport au conseil d’administration. Les modalités et conditions d’un investissement potentiel en matière de financement par capitaux propres sont ensuite fixées par le conseil d’administration. 
     
  3. accord et décaissement 
    Une réunion est prévue par l’équipe de la SEF pour présenter à l’entrepreneur les termes et conditions fixés par le Conseil en relation avec le projet. Après son consentement, la SEF assiste l’entrepreneur dans la préparation des formalités afin d’établir la nouvelle structure de l’actionnariat de la société. Entre-temps, l’entrepreneur doit s’assurer que les conditions préalables au décaissement sont remplies. Les mécanismes impliqués dans le décaissement des fonds suivront.
     
  4. le monitoring
    L’équipe de la SEF se rend régulièrement dans l’entreprise pour suivre l’avancement du projet et s’assurer que les fonds déboursés sont correctement utilisés et remboursés à la date d’échéance.

Ce qu’il faut savoir 

Tout entrepreneur qui recherche un financement pour lancer ou développer ses activités est invité à contacter l’équipe de la SME Equity Fund (SEF) Ltd. La SEF a contribué à l’expansion de plus de 100 sociétés depuis son introduction en 2006. Née d’une fusion entre SME Partnership Fund Ltd et NRF Equity Fund Ltd, elle est entrée en vigueur le 1er mars 2017. La taille totale du fonds de la SEF se situe autour de Rs 500 millions et environ Rs 300 millions restent à investir dans les compagnies. Suryadev Beedasy, Chief Executive Officer de la SEF, dit avoir reçu des milliers de demandes qui n’ont pu être prises en compte pour non-conformité aux critères. La fourchette d’investissement est de Rs 500 000 à Rs 25 millions. Le financement fourni à une firme ne doit pas dépasser 49 % des fonds propres de l’entreprise. La durée de l’investissement de la SEF dans une entreprise peut aller jusqu’à sept ans.