Live News

Financement - Études supérieures : ce que proposent les banques… 

Les banques commerciales constatent une hausse du montant demandé pour les prêts d’études par rapport aux années précédentes.
  • La dépréciation de la roupie a affecté montant demandé pour un prêt d’études

Après la proclamation des résultats du Higher School Certificate (HSC), l’heure est à la recherche d’un prêt pour financer les études supérieures. Que proposent les banques commerciales aux étudiants ? Quel a été l’impact de la Covid-19 sur la demande ?  Quels sont les montants demandés ?  Le point.

Selon l’OVEC

La dépréciation de la roupie affecte le budget des études à l’étranger 

Vu que la situation sanitaire de Covid-19 demeure toujours incertaine, des parents mauriciens sont réticents à envoyer leurs enfants étudier à l’étranger, indique le Dr Dorish Chitson, CEO d’Overseas Education Centre (OVEC). Mais cette année, dit-elle, une amélioration sur la demande par rapport à l’année dernière a été constatée. « Un bon nombre d’étudiants a déjà pris l’avion pour le Canada avant la proclamation des résultats. D’autres vont partir en janvier », soutient-elle.  

Avec la dépréciation de la roupie, le Dr Dorish Chitson soutient que le coût de la vie dans les pays étrangers a augmenté. « Par exemple, auparavant, il fallait compter Rs 300 000 pour le coût de la vie (hébergement, alimentation, transport, argent de poche) au Canada pour un an. Actuellement, il faut compter au moins Rs 350 000, soit une hausse de 17 % », dit-elle.  Toutefois, elle fait ressortir que de nombreux parents cherchent des alternatives. « Pour ceux qui ne peuvent partir au Canada et en Angleterre, des universités qui ont leurs branches en Asie, où les coûts sont moins chers, sont proposées.  Par exemple, Nottingham University a un campus au Malaisie où le coût de la vie est à Rs 150 000.  Les Mauriciens optent pour les deux premières années à distance à moitié prix. Ils peuvent compléter la dernière année à l’étranger et en même temps bénéficier du permis de travail pour une certaine période », souligne Dr Dorish Chitson. 

Financement jusqu’à Rs 2 millions

Avec la dépréciation de la roupie, les banques commerciales constatent une hausse du montant demandé pour les prêts d’études par rapport aux années précédentes. Toutefois, le plafond de Rs 2 millions est respecté chez la plupart des banques.   

Bank One l’intégralité des frais d’études et d’autres dépenses tels que l’hébergement et le billet d’avion, jusqu’à un plafond de Rs 2 millions est financé. 
SBI (Mauritius) Ltd le montant minimal accordé est de Rs 100 000 et le maximum dépendra du total des frais de cours et de la capacité de remboursement du demandeur.
MauBank de Rs 25 000 à Rs 2 millions.
MCB de Rs 100 000 jusqu’à 100 % du coût des études est financé. Un prêt sans garantie à hauteur de Rs 500 000 est également proposé. 

Un taux d’intérêt varié

Généralement, les taux d’intérêt sont basés sur les risques associés au prêt. Ainsi, les banques proposent deux régimes : un pour les prêts garantis (avec une garantie) et un autre taux pour les prêts non garantis. Dans le cas d’un prêt garanti, le client devra offrir en garantie soit un bien immobilier, soit un dépôt fixe, alors que pour un prêt non garanti, une fiche de paie sera exigée.
Bank One 5,05 % (pour les prêts garantis) et de 7,20 % à 9,20 % (pour les prêts non garantis). 
SBI (Mauritius) Ltd 3,99 % par an et des ‘processing fees’ à 0,5 % sous conditions.
MauBank entre 6,60 % et 7,85 % 

Remboursement : entre 10 à 20 ans

Bank One le remboursement se fait mensuellement sur une durée pouvant aller jusqu’à 15 ans.
SBI (Mauritius) Ltd maximum 10 ans incluant la période de moratoire. Le remboursement commencera six mois après la fin du cours ou cinq ans après le décaissement du 1er versement.
MauBank jusqu’à 10 ans avec moratoire sur le capital pour une période maximale de 5 ans. Le moratoire maximal autorisé ne doit pas dépasser la durée de l’étude plus six mois.
MCB remboursement jusqu’à 20 ans et possibilité de repayer uniquement les intérêts pendant une durée maximale de 6 ans. 

Trois questions à ….

Tajinder Pal Singh, Vice-Président Retail Banking, SBI (Mauritius) Ltd : «Le montant moyen demandé pour un prêt d’études est de Rs 1,5 million»

Dans quelle mesure la pandémie de Covid-19 a-t-elle impacté les demandes de prêts étudiants ?
Avec la pandémie à travers le monde, le nombre d’étudiants mauriciens qui partent étudier à l’étranger a chuté. Actuellement, de nombreux étudiants décident de poursuivre leurs études à Maurice même ou d’opter pour le ‘distance learning’. Cependant, étant donné que de nombreux campus autorisent lentement les étudiants étrangers à s’inscrire, les choses pourraient s’améliorer bientôt.

Comment la dépréciation de la roupie a-t-elle influencé le montant du prêt demandé ?
Parallèlement aux voyages à l’étranger, les études à l’étranger deviennent également plus chères. Pour les étudiants poursuivant des études supérieures dans des pays étrangers tels que les États-Unis, les dépenses sont engagées en dollars. Par conséquent, lorsque la roupie baisse, le montant à payer en dollars augmente, ce qui augmente également le budget de financement.

Quel est le montant moyen demandé pour les prêts étudiants cette année ?
Nous nous attendons à recevoir des demandes de prêt d’études alors que les cours dans les universités étrangères sont sur le point de commencer. Généralement, le montant moyen demandé pour un prêt d’études est de Rs 1,5 million.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !