Live News

Filmée à Bois-Marchand : la vidéo d’un enfant, nu en train de se droguer, fait le buzz sur Facebook

Le petit de onze ans fait voir de toutes les couleurs à sa maman.

Dans le passé, certains adolescents grillaient leur première cigarette à 14 ou 15 ans. Mais de nos jours, certains commencent à goûter à la drogue synthétique bien plus tôt.

La preuve : une vidéo mise en ligne sur le réseau social Facebook, depuis le jeudi le 22 août, montre un jeune garçon nu, sous l’emprise de la drogue synthétique, se remuant dans tous les sens. La scène a été filmée sur un terrain de football à Bois-Marchand.  

L’enfant, que nous prénommerons Clarel, est considéré par ses parents comme un  « child beyond control. » Ces derniers ont déjà contacté la Brigade pour la protection des mineurs et la Child Development Unit pour qu’elles s’occupent du garçon.

Nous avons eu le témoignage de sa mère qui ne cache pas son amertume face à ce fils qui est déjà devenu une véritable nuisance et un danger pour elle et pour la société. Sylvie, âgée de 49 ans, est ouvrière dans une usine. Elle a deux enfants, une fille de 21 ans et son fils Clarel (prénom modifié), 11 ans. Elle habite à cité Bois-Marchand. Elle s’est séparée, depuis huit ans, d’un époux alcoolique. « Chaque jour, je quitte la maison vers 6 heures pour aller travailler et je rentre vers 17h30.  Mo finn sakrifie tou mo lavi pou mo zenfants pou ki zot pa mank narnyen », confie Sylvie. Elle ajoute que « Clarel a toujours été un enfant difficile depuis l’âge de 9 ans.  Il est bagarreur, n’aime pas l’école et faisait souvent l’école buissonnière. Mais depuis le début de l’année, il est devenu très agressif », raconte Sylvie. 

Il erre la rue

Elle avait porté plainte à la police de Terre- Rouge contre son fils. Elle explique l’avoir rapporté à plusieurs reprises à la police et à la Brigade des mineurs. L’enfant, dit-elle, a été renvoyé de l’école à plusieurs reprises en raison de son comportement violent envers d’autres élèves.

Il a cessé de fréquenter l’école depuis mai dernier et passe son temps à errer dans les rues lorsque sa mère part travailler. Selon Sylvie, certaines personnes sont venues lui rapporter que son fils consommait de la drogue synthétique en compagnie d’une bande d’amis. « Zot dir mwa li fim syntetik kot la rivyer, parfwa li kime bizwin vid delo lor so figur. Kan mo demann Clarel li dir menti, li fim ziss sigarett. J’avais aussi remarqué que parfois de l’argent disparaissait à la maison », ajoute  Sylvie.  Mais la vidéo qui a été mise en ligne a enfin prouvé à la mère que son fils prend de la drogue. Tout ce qu’elle souhaite c'est que les autorités prennent en charge son fils et lui fassent subir une cure de détoxication. « La CDU bizwin plass li dan ene shelter pou so prop sekirite.  Li kapav perdi lavi avek so komportman violan ek so bann move frekantasyon », conclut Sylvie.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !