Live News

Fillettes abandonnées à Grand-Baie : «La maison dans un état déplorable», selon la CDU

hôpital SSRN Les deux fillettes sont sous observation à l’hôpital SSRN, Pamplemousses.

L’enquête de la Child Development Unit, du ministère de l’Égalité des genres et de la Protection des enfants, se poursuit dans l’affaire des enfants abandonnées à Grand-Baie. Cette unité a logé une accusation formelle de « abandonment of child » contre les deux mères. Son rapport préliminaire est aussi alarmant.

L’affaire des deux fillettes, de 2 et 10 ans, retrouvées abandonnées, samedi 18 mai, à Dispensary Road, Grand-Baie, prend une nouvelle dimension. La Child Development Unit (CDU) a logé une accusation d’abandon d’enfants contre les deux mamans. L’une d’elles rejette cette accusation.

Samedi, deux préposés de la CDU, un policier de Grand-Baie et un psychologue se sont rendus au domicile des enfants pour un constat. « Les pièces de cette maison étaient dans un état déplorable »m indique le rapport préliminaire de la CDU. Il y est indiqué que les enfants étaient livrées à elles-mêmes. La plus petite portait une légère blessure à la cheville gauche. Les préposés de la CDU estiment que la petite se serait blessée en jouant. Concernant la maison où résident les fillettes, il est cité que des vêtements et des ustensiles étaient empilés les uns sur les autres. « It was an unhygienic housing condition », ont observé les agents.

À lundi soir, les fillettes étaient toujours sous observation à l’hôpital SSRN de Pamplemousses. Selon nos recoupements, elles seront prises en charge par la CDU et placées dans un abri. Leur état de santé est jugé stable. Elles bénéficient d’un suivi psychologique au quotidien. Cela pour déterminer s’il n’y aurait pas eu maltraitance.  Samedi 18 mai. La CDU est alertée d’un cas d’abandon dans le nord. Après un état des lieux, cette unité prend en charge les fillettes et une déposition formelle contre les parents pour abandon d’enfant, sous l’article 13B de la Child Protection Act, est faite au poste de la localité. En cas de culpabilité, les parents risquent jusqu’à une amende de Rs 200 000 et un emprisonnement ne dépassant pas cinq ans. L’une des mères est encore mineure.

La CDU devrait boucler son rapport dans les jours à venir après avoir entendu les parents. A lundi soir, elle n’avait pas enregistré leurs dépositions. Le rapport médical sur « l’alimentation des enfants » est attendu. L’enquête du ministère de l’Égalité des genres et de la Protection des enfants se poursuit.

Une mère nie avoir abandonné sa fille

Lundi, une des mères s’est présentée au bureau de la CDU de Goodlands. Elle aurait fait comprendre aux préposés de cette unité qu’elle n’a pas abandonné sa petite et cherche plutôt à la récupérer. Cependant, elle devra attendre la conclusion de l’enquête. La version de l’autre maman est également attendue.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income