Actualités

Filles-mères : plusieurs cas pas rapportés

Les chiffres diffèrent. Il s’agit des statistiques concernant le nombre de filles-mères et de mineures qui tombent enceintes. Nous avons collecté les statistiques provenant du ministère de la Santé et de celui du ministère de l’Égalité des genres. Or, les chiffres comportent des disparités. 

Nous avons tenté de connaître la raison de cette différence dans les chiffres et pourquoi les méthodes de compilation diffèrent entre les deux ministères. 

Toutefois, au ministère de l’Égalité des genres, une source nous a expliqué que plusieurs cas rapportés dans les hôpitaux ne parviennent pas au ministère de l’Égalité des genres et vice-versa. 

Selon cette source, plusieurs cas ne sont pas rapportés et certains accouchements ou grossesses enregistrés dans les hôpitaux ne sont pas répertoriés auprès du ministère de l’Égalité des genres. Quoi qu’il en soit, les derniers chiffres démontrent une tendance qui évolue peu en ce qu’il s’agit des grossesses précoces. Le ministère de l’Égalité des genres nous a fait parvenir une compilation des chiffres de 2017 comparés à ceux de cette année. D’ailleurs, la problématique de la compilation des chiffres et de leur centralisation a été déplorée lors du comité « Elimination of Discrimination Against Women », de l’Organisation des Nations Unies, en octobre dernier.

Les chiffres
Ministère de la Santé : 
Janvier à juin 2018 : 

> 10 ans – 14 ans : 16 cas
> 15 ans à 19 ans : 551 cas
Janvier à décembre 2017
> 10 ans – 14 ans : 30 cas
> 15 ans à 19 ans : 1023 cas
Ministère de l’Égalité des genres 
De janvier à mai 2018

> Moins de 16 ans – 17 cas 
> 16 ans à 17 ans – 42 cas 
Mineures enceintes mais qui n’ont pas donné naissance
> Moins de 16 ans – 23 cas
> 16 ans à 17 ans – 28 cas
De janvier à décembre 2017
> Moins de 16 ans – 34 cas 
> 16 ans à 17 ans – 106 cas 
Mineures enceintes mais qui n’ont pas donné naissance
> Moins de 16 ans- 40 cas
> 16 ans à 17 ans- 52 cas