Live News

Fièvre aphteuse en Afrique du Sud : les réserves assurées pour les trois prochains mois

Photo illustration

L’épizootie de la fièvre aphteuse gagne l’Afrique du Sud en ce moment. Par mesure de précaution, Maurice a suspendu ses importations de ce pays. Mais il n’y aura aucune pénurie, rassure la Mauritius Meat Authority, car le pays dispose de 1 500 têtes actuellement.

La fièvre aphteuse refait son apparition en Afrique du Sud, mais ce n’est pas le pays en entier qui est affecté. Un constat des territoires où les animaux ont été affectés sera réalisé dans ce pays.

« Les animaux d’Afrique du Sud sont arrivés au pays depuis le mois de novembre 2018. Du coup, l’organisme certifie qu’ils sont propres à la consommation », affirme la Mauritius Meat Authority (MMA). Elle précise que le pays dispose aussi de la possibilité d’importer des bœufs de Rodrigues, vu que la 21e circonscription n’a pas la maladie. Le pays consomme quelque 700 têtes de bétail mensuellement et dispose d’une consommation d’environ trois mois.

Le ministère de l’Agro-industrie souligne que tous les permis d’importation de l’Afrique du Sud ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. « Même les viandes surgelées sont concernées par cette prohibition. Mais le pays dispose de la possibilité d’importer des bœufs de Rodrigues, du Kenya et de l’Australie », indique-t-on.

Les bouchers qui importent des bœufs doivent maintenant se tourner vers l’Australie, mais le coût du fret ne sera pas le même.

L’Organisation internationale de la santé animale a été informée lundi de la présence de la maladie en Afrique du Sud. Elle a temporairement suspendu le statut de l’Afrique du Sud comme pays sans fièvre aphteuse. Ce pays possède le 6e plus important troupeau de bétail du continent, derrière l’Éthiopie, le Soudan, la Tanzanie, le Nigéria et le Kenya.