Live News

Fête du Travail : Ramgoolam place sa confiance en son équipe de «Gen Next»

Un Parti travailliste (PTR) revigoré par une alliance de « personnes d’expérience, combinées au dynamisme de jeunes, qui prendront la relève en temps voulu ». C’est en se réclamant de ce concept de renouveau que le leader des rouges a adressé son message en marge de la fête du Travail, célébrée ce samedi 1er mai. Ce, dans une vidéo de 23 minutes et 20 secondes, diffusée sur sa page Facebook. Navin Ramgoolam, articulant son discours comme un programme électoral, est revenu sur les « inquiétudes », qui, selon lui, agitent les travailleurs en ce moment. 

« Pour pouvoir transformer le pays, il faut une personne de vision et d’expérience, mais qui a aussi le courage, la conviction et le caractère pour prendre des décisions audacieuses », estime Navin Ramgoolam. Il se dit confiant que son équipe de « Gen Next », composée donc de jeunes et de gens d’expérience, sera à la hauteur des ambitions. 

Dans la foulée, le leader des rouges a fait une série de propositions pour un changement en profondeur du système, une fois au pouvoir. En voici quelques-unes :  

-    la mise sur pied d’un Serious Fraud Office, géré par des experts indépendants pour combattre la fraude et la corruption ;
-    mettre fin au népotisme et à la discrimination avec l'instauration d’un comité parlementaire ou d'un comité de sages pour les nominations ;
-    amendement des Standing Orders au Parlement pour qu’un Speaker ne puisse être un candidat battu et que les ministres répondent aux questions au lieu de lire ;
-    nomination d’un Attorney General qui compte 15 ans au barreau ;
-    réactivation de l’Equal Opportunity Commission ;
-    remettre Air Mauritius à flot ;
-    révision du système de santé ;
-    relance économique ;
-    réinvention du tourisme ;
-    redonner leurs acquis aux travailleurs, tout en protégeant leur emploi ;
-    élimination de la pauvreté ;
-    meilleure fourniture d’eau ;

Membres du gouvernement « qui ne coordonnent pas leurs dires »
 
Aux dires de Navin Ramgoolam, le gouvernement ne dit pas toute la vérité par rapport à la Covid-19. « Le gouvernement cache le nombre de personnes qui sont mortes. Ils essayent de justifier ces décès par des maladies préexistantes ». 

Et de fustiger la décision du gouvernement de faire venir des hauts cadres de Larsen & Toubro alors que l’Inde est touchée par un virus mutant plus contagieux et dangereux de la Covid-19.  

« La venue de 100 travailleurs a soulevé un tollé, car cela peut mettre en danger les Mauriciens, alors que ce projet n’est pas une priorité. Il y a aussi les membres du gouvernement qui ne coordonnent pas ce qu’ils disent : le ministre Callichurn a évoqué 17 hauts cadres, Zouberr Joomaye a dit quatre, Alan Ganoo a dit cinq. Quand l’avion est arrivé, on a su qu’il y en a 30. Le gouvernement a clairement menti », s'indigne-t-il. 

« Contrôle des réseaux sociaux »
 
Pour lui, la proposition du gouvernement de contrôler les réseaux sociaux est une atteinte à la démocratie inacceptable. « Ce que vous publiez irait sur une plateforme contrôlée par des nominés du Mouvement socialiste militant (MSM). Ils vont supprimer ce qu’ils veulent et laisser passer ce qui est dans l’intérêt du MSM », lance-t-il. 
Navin Ramgoolam dit espérer que la jeune génération J comprendra les implications de ces amendements, où les trafics sur les réseaux sociaux seront décryptés ». 

« C’est une atteinte flagrante à notre liberté d’expression. Je demande au gouvernement de bien faire attention », indique le leader des rouges, qui souligne que cela aura des conséquences graves pour le pays, qui régresse sur le classement des États démocratiques. Il ajoute que le pays dispose déjà de lois pour contrer les dérives sur Internet pouvant porter atteinte à la sécurité du pays ou à l’unité nationale. 

Crise économique qui a « plus que jamais empiré »
 
Navin Ramgoolam estime qu’il n’y a aucune visibilité à l’horizon. « La situation économique était catastrophique bien avant la pandémie de Covid-19. Avec la pandémie, elle a plus que jamais empiré. Le pouvoir d’achat a drastiquement diminué avec le gouvernement MSM. Les prix prennent l’ascenseur. Le MSM a laissé déprécier la roupie. Ce sont les raisons principales de la flambée des prix et de la réduction du pouvoir d’achat », tonne l'ex-Premier ministre.

Veulent-ils que les hôtels fassent faillite ?, lance Ramgoolam 

Navin Ramgoolam se dit conscient qu’avec la pandémie de la Covid-19, les touristes ne vont pas venir de sitôt. De ce fait, il estime que le devoir d’un gouvernement est de protéger les piliers importants de son économie et d'assurer la sauvegarde des emplois. « Le gouvernement a créé la compagnie MIC Ltd pour aider les hôtels et les compagnies pour qu’elles ne fassent pas faillite et sauvegarder les emplois. Ils ont pris des réserves de la Banque de Maurice, soit Rs 60 milliards. Or, que Rs 2 milliards ont été déboursées. Est-ce une politique délibérée pour que les hôtels fassent faillite et que d’autres compagnies les achètent pour ‘dipin diber’ ? », se demande le leader du PTR. Il déplore aussi que nul ne sait qui a bénéficié de ces Rs 2 milliards, car « il n’y a pas de transparence ». 

Selon lui, le gouvernement a « expressément créé la MIC Ltd pour se servir de cela comme excuse pour ne pas devoir répondre aux questions au Parlement, bien qu’il s’agisse de l’argent des contribuables ».

Nominations et « copinage » qui « détruisent tout » 

Navin Ramgoolam est aussi revenu sur les nominations au sein des institutions. « Ils ont placé des proches incompétents. Résultat : ils détruisent tout. De par leurs actions, ils plongent Maurice encore plus dans l’abîme », fustige-t-il. Il cite l’exemple de Maurice qui se retrouve sur la liste noire, affectant les investissements étrangers et les services financiers. Il illustre aussi son point avec Air Mauritius, construite pendant 50 ans avec patience et diligence, pour en arriver au « crash [qui] n’est pas survenu d’un seul coup, mais à cause du copinage et des décisions mauvaises ou irréfléchies qui ont été prises ».

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !