Live News

Fête du Printemps : entre tradition et partage 

Jour J. C’est le début d’une nouvelle année pour la communauté sino-mauricienne. Elle célèbre ce mardi 5 février le Nouvel an chinois, aussi connu comme la fête du Printemps. Placée cette année sous le signe du Cochon de terre, elle s’annonce prospère. 

La fête du Printemps est un grand moment pour réunir la famille. Elle est ponctuée de son lot de symbolisme et de coutumes encore bien ancrés dans la culture chinoise. 

Pour accueillir l’année du Cochon de terre comme il se doit, les familles sino-mauriciennes rendent hommage à leurs ancêtres, les honorent avec des offrandes, et prient  pour la prospérité de la nouvelle année, explique Wilson Chan de la Pagode Kwan Tee. 

Journée solennelle pour Popo Young. Cette sexagénaire perpétue chaque année la tradition à la pagode. Après les prières, place aux moments de détente. Ils sont nombreux ceux qui choisissent de passer la journée en famille alors que d’autres profitent de ce premier jour de l’an chinois à l’hôtel. À l’instar de Nathalie Wong, une Québécoise venue spécialement pour les célébrations. 

La journée ne peut débuter sans la traditionnelle danse du lion. Kinsley Fok, du group Kong Wa, revient sur les techniques de cette danse traditionnelle indissociable de la fête du printemps. 

Entre tradition et partage, la communauté sino-mauricienne espère que l’année du Cochon de terre se présentera sous les meilleurs auspices