Magazine

Festival Dombeya: la musique réunit les familles à Mahébourg

Dombeya n’est pas qu’une plante endémique à Maurice. C’est aussi un festival de musique qui a réuni une palette d’artistes pendant un week-end. Avec ce festival, Mahébourg devient un carrefour culturel, accueillant plus de 26 groupes.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"3589","attributes":{"class":"media-image wp-image-5336","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"400","height":"372","alt":"Un festival 100 % local avec un d\u00e9fil\u00e9 d\u2019artistes de talents connus et reconnus."}}]] Un festival 100 % local avec un défilé d’artistes
de talents connus et reconnus. [Photo: Ajay Boodhoo]

La fête a commencé, le vendredi 30 octobre dans l’après-midi, où des artistes se sont succédé pour proposer aux Mauriciens le meilleur de la musique locale. Parmi eux, on a retrouvé Zulu, Blakkayo, Menwar, La Foule, Hans Nayna, The Prophecy, Damien Elisa,  des interprètes connus qui ont rassemblé la foule. Ce sont les artistes mauriciens qui ont fait de ce Festival Dombeya un succès, l’équipe Mouv ne voulant surtout pas d’artistes internationaux comme têtes d’affiche. « Nous avons des artistes remarquables avec de grands talents. C’est notre responsabilité de mettre en lumière ces talents », fait comprendre Géraldine Secondis de Mouv. Ainsi les amoureux de la musique ont-ils eu l’occasion de voir défiler les artistes connus et reconnus, mais aussi des talents émergents. Chacun a eu pour son compte. Quatre scènes ont été aménagées pour accueillir tous ces artistes. De 18 heures à minuit, la musique battait son plein. Après les autres concepts de Mouv, dont One Man Show’Z / Baz’Art Session’Z / Talent’s by Mouv, ce Festival Dombeya est un nouveau défi que relève l’équipe.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"3590","attributes":{"class":"media-image wp-image-5337","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"400","height":"372","alt":"Festival Dombeya"}}]] Les Mauriciens ont
une fois de plus répondu à l’appel de Mouv en soutenant la musique locale. [Photo: Ajay Boodhoo]

« L’amphithéâtre est un lieu idéal pour les concerts et est appelé à devenir un haut lieu culturel pour ce genre d’événement. Les gens ont bien aimé l’ambiance du Sud », souligne Géraldine Secondis de Mouv. Pour celle-ci, il n’y a pas de doute que la 2e édition sera mieux peaufinée. Et avec ce rassemblement, les artistes ont une nouvelle plateforme, où faire valoir leurs talents. Ces derniers avaient une scène ouverte, où ils pouvaient prendre le micro pour se faire connaître. Les familles mauriciennes ont aussi pu profiter d’un week-end rempli de musique mais aussi d’un programme chargé, incluant une “paddle race” et une régate. Le Festival Dombeya a continué le lundi 2 novembre, avec des activités gratuites sur la plage. Une belle initiative culturelle qui a réuni les familles mauriciennes.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"3591","attributes":{"class":"media-image size-full wp-image-5338","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"1920","height":"1080","alt":"Festival Dombeya"}}]] Des DJ étaient en line-up pour assurer l’ambiance après les concerts. [Photo: Ajay Boodhoo]

[padding-p-1 custom_class=""][/padding-p-1]
Related Article