Défi Zen

Fertilité : 120 couples mauriciens inscrits pour la FIV en Inde

Les couples mauriciens sont nombreux à opter pour la technique blastocyste.

Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic est une société indienne spécialisée dans le traitement contre l’infertilité. Cela fait deux ans depuis que les couples mauriciens peuvent avoir recours au traitement en fécondation in vitro (FIV) afin de concevoir. La doctoresse Nirmala Sadasivam, directrice de Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic, indique que sur les prochains 12 mois, environ 120 couples mauriciens se sont inscrits pour le traitement. 

La doctoresse Nirmala Sadasivam est la fondatrice de Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic.
La doctoresse Nirmala Sadasivam est la fondatrice de Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic.

Depuis ces deux dernières années, Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic, en Inde, propose ses services à la population infertile de Maurice. Cela, à travers le Red Kangaroo Health Care basé à Maurice. « Nous offrons un soutien aux couples mauriciens et à ceux qui ont besoin de conseils pour nous rejoindre en Inde. Nous offrons aussi des soins à domicile aux couples qui suivent un traitement par médicaments et injections quotidiennement », explique la Dr Nirmala Sadasivam, la fondatrice de Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic. Elle concède de ne pas être en présence des statistiques concernant la population infertile sur l’île.

Toutefois, elle note qu’une proportion importante est infertile. « Nous pensons que le style de vie en est la principale cause. Puis, il y a l’âge avancé au moment du mariage surtout chez les femmes qui sont aujourd’hui davantage concentrées sur leur carrière plutôt que de fonder une famille. Les couples infertiles mettent longtemps, voire des années, avant de contacter des médecins. Il existe une autre contrainte : les couples qui souhaitent se faire soigner n’obtiennent pas facilement un congé médical. Ils bénéficient de pas plus de 20 jours, mais cela n’est pas suffisant pour le traitement », observe notre interlocutrice. 

Environ 36 couples mauriciens suivent actuellement un traitement. 60 % d’entre eux ont été suivis pour la conception après le traitement In Vitro Fertilization(IVF). Le nombre restant est en cours de traitement. « Environ 120 couples se sont inscrits, sur les 12 prochains mois, pour la FIV », dit-elle. 

Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic aide les couples à concevoir.
Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic aide les couples à concevoir. 

Dr Nirmala Sadasivam fait ressortir que Genesis - IVF Advanced Fertility Clinic est le pionnier dans la technique de la FIV - blastocyste, en Inde. « Le blastocyste est une technique durant laquelle les embryons sont cultivés en dehors du corps, c’est-à-dire, dans un environnement de laboratoire jusqu’à ce qu’ils obtiennent une vie. Le traitement le plus choisi par les Mauriciens consiste en un blastocyste suivi de la fécondation in vitro, le transfert d’embryons avec éclosion assistée par laser et la procédure EmbryoGlue », dit-elle. 

Comment prévenir l’infertilité ?

Pour les femmes, une bonne hygiène menstruelle est importante, car une infection peut entraîner une infertilité. Les individus doivent éviter les partenaires multiples, privilégier une vie active et se marier au bon moment.

L'infertilité expliquée

Le traitement peut coûter entre Rs 160 000 et Rs 185 000 roupies mauriciennes. La femme recevra des injections hormonales. Après 10 à 12 jours, les œufs seront prélevés des ovaires. On demandera à l'époux de produire un échantillon de sperme pour démarrer le travail en laboratoire. Après cinq jours, des embryons vivants sont prélevés et transférés dans l'utérus. Après 15 jours, le test sanguin donnera une idée du statut de la grossesse. Dans certains cas, les embryons vivants à la fin des cinq jours seront congelés et les couples pourront planifier leur transfert d’embryons à une date ultérieure, conformément à leur calendrier de congés. 

Le traitement peut coûter entre Rs 160 000 et Rs 185 000 roupies mauriciennes."

La doctoresse Sadasivam définit l'infertilité comme l’incapacité d’un couple, qui vit ensemble au même endroit avec des rapports sexuels réguliers et non protégés, à concevoir, même après 12 mois à 18 mois.

Outre l’âge avancé, la consommation régulière de l’alcool altère la qualité des gamètes (les œufs et les spermatozoïdes). D’autres facteurs comme une infection, les syndromes métaboliques et les défauts organiques peuvent nuire à la fertilité. 

Elle explique que certaines femmes qui sont nées avec des problèmes chromosomiques / génétiques, n’ayant pas d’oeufs, peuvent tomber enceintes si une autre jeune femme leur fait don de ses oeufs. Les femmes qui n'ont pas d'utérus à la naissance peuvent bénéficier d’une gestation pour autrui. Les hommes qui n'ont pas de sperme peuvent avoir recours à des procédures microchirurgicales afin d’obtenir des spermatozoïdes. Sinon, ils peuvent solliciter un donneur en bonne santé. 

Qu'est-ce que l’infertilité secondaire ?

L’infertilité secondaire est l’incapacité à concevoir à nouveau alors que le couple a déjà un ou des enfants. Cela peut être dû au processus de vieillissement au cours duquel les couples ont moins de rapports sexuels, un dérèglement hormonal dû à la ménopause ou à l’andropause, des infections ou des troubles métaboliques tels que le diabète, l’hypertension, l’hypothyroïdie et les troubles du foie, entre autres. L'alcoolisme chronique ou la toxicomanie sont les autres facteurs qui menacent la future génération.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !