Editor's-choice

Fermeture des frontières avec l’Afrique du Sud : l’impact sur le secteur touristique de Maurice 

Du 1er octobre au 7 novembre 2021, pas moins de 4 601 touristes sud-africains sont arrivés à Maurice.

La fermeture de ses frontières avec l’Afrique du Sud aura des conséquences sur Maurice. Traditionnellement, pour le mois de décembre, 12 % des touristes qui arrivent au pays proviennent de l’Afrique du Sud. Une part non négligeable que le pays perdra. 

Fallait-il fermer nos frontières à l’Afrique du Sud ou pas ? La crainte du variant Omicron, détecté pour la première fois dans ce pays, poussera à répondre oui, afin de protéger le peuple. Qu’on approuve ou pas cette décision, il n’en demeure pas moins qu’elle ne sera pas sans conséquence sur le secteur touristique de Maurice. 

Cette fermeture affectera définitivement le pays, indique d’emblée Jocelyn Kwok, Chief Executive Officer de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (Ahrim). Il explique que Maurice a rouvert ses frontières au marché sud-africain depuis la deuxième moitié d’octobre et que les réservations enregistrées à ce jour sont significatives. 

Selon lui, en général, l’Afrique du Sud représente environ 9 % des touristes qu’accueille Maurice. « En décembre, cette proportion monte, traditionnellement, à plus de 12 %. C’est une part non négligeable de voyageurs dont nous devrons nous priver si la situation n’évolue pas », déplore-t-il. 
Il reconnaît qu’en même temps, cette fermeture rassure les touristes européens, qui constituent le gros de notre marché. « Nous gardons espoir que la situation évolue positivement et que cette restriction, qui devrait s’étendre jusqu’au 31 décembre, ne sera plus nécessaire bien avant cette date. Nous restons attentifs au débat international qui porte sur la décision de plusieurs pays de fermer rapidement leurs frontières face au nouveau variant », fait-il comprendre.

Jocelyn Kwok ajoute que l’urgence sanitaire est comprise par tous, mais il estime que sa mise en œuvre peut parfois mal se passer. « Espérons que les voyageurs affectés sauront faire preuve de compréhension et que cette mauvaise expérience, liée à tellement de facteurs difficiles à gérer, ne remettra pas en question leur attachement à notre pays », précise-t-il. 

Protocole

Mevin Seebah, Chief Human Resource Officer de Marriott Mauritius, explique que la fermeture des frontières avec l’Afrique du Sud a eu un impact considérable sur les deux hôtels du groupe. « Cela représente un déficit de 500 nuitées. Mais nous sommes conscients que la décision a été prise pour le bien du pays », dit-il. 

Se basant sur le fait que dans le passé, les hôtels destinés à la mise en quarantaine des voyageurs et ceux destinés à accueillir ceux qui ne font pas la quarantaine ont fonctionné à merveille. Raison pour laquelle il se prononce en faveur d’un partenariat public/privé pour venir avec un nouveau protocole d’isolation stay. « Au lieu de pénaliser les touristes, ils peuvent rester en isolement et par la suite profiter de leurs vacances. Ce type de protocole a très bien marché dans d’autres pays », souligne-t-il. 

Quid des agences de voyages ? Si Umarfarooq Omarjee, directeur exécutif d’Omarjee Aviation, estime que c’était la décision à prendre face au variant Omicron, il fait néanmoins ressortir que la fermeture des frontières avec l’Afrique du Sud aura des conséquences économiques. 
« C’est un marché énorme comparativement à d’autres pays. Il y a beaucoup de trafic. Ils sont plusieurs à venir passer des vacances à Maurice et vice versa. Fermer les frontières à ce marché en cette haute saison exerce une pression », avance-t-il. 

Grande demande

Il rappelle que ce n’est pas uniquement Maurice qui a pris cette décision, mais aussi des pays européens, l’Angleterre et l’Amérique, car, dit-il, le nouveau variant est beaucoup plus contagieux et dangereux. « Quoi qu’il en soit, cela pèsera lourd sur l’industrie touristique de Maurice », dit-il. 
Avis partagé par Ajmal Tincowree, Agency Manager de Shamal Travels. Il fait comprendre que le marché sud-africain venait de démarrer. Selon lui, Il y avait une grande demande et les vols d’Air Mauritius étaient quasi remplis. 

« South African Airways avait même préparé une jolie offre et il y aurait eu définitivement une croissance sur ce marché. Elle prévoyait un vol direct sur Cape Town de Maurice en sus de Johannesburg », explique-t-il. 

Il avoue que la décision du gouvernement a pris par surprise plusieurs agences de voyages. « Nous supposons que la situation est vraiment grave pour que les autorités aient pris une telle décision », dit-il. 

Bissoon Mungroo, président de l’Association des hôtels de charme, dit lui aussi comprendre la décision des autorités. « Avec le variant Omicron, c’est une bonne décision. Il faut attendre que la situation s’améliore », dit-il. Il ajoute que cela ne vaut pas la peine de mettre le pays en danger pour quelques touristes de plus. 

Il est d’avis que si Maurice avait continué à accueillir des touristes d’Afrique du Sud, ceux issus d’autres pays auraient pu prendre la décision de ne pas choisir notre île comme destination de choix. « On ne peut pas être fermé au monde. Plusieurs pays viennent de stopper des vols vers l’Afrique du Sud. Nous ne pouvons pas être plus royalistes que le roi », précise-t-il. 

Ajay Jhurry, président de l’Association des opérateurs touristiques, indique que le gouvernement a pris cette décision en raison de l’urgence sanitaire. Il affirme que même d’autres pays ont fermé leurs frontières avec l’Afrique du Sud. 

Ce qu’il craint, en revanche, c’est qu’il y ait déjà des touristes d’Afrique du Sud à Maurice en ce moment. « Il faut voir où ils se trouvent et leur faire subir des tests PCR. Il faut s’assurer que le variant Omicron n’est pas déjà présent au pays. La Tourisme Authority doit lancer un appel aux gros opérateurs touristiques afin qu’ils invitent leurs clients venant d’Afrique du Sud à se faire dépister », suggère-t-il. 

Un gros marché

L’Afrique du Sud est un grand marché touristique pour Maurice. Rien que du 1er octobre au 7 novembre 2021, pas moins de 4 601 touristes de ce pays sont arrivés sur l’île. C’est ce qui ressort d’un document déposé à l’Assemblée nationale par le ministre du Tourisme en fin de semaine. 

Ces pays qui ont fermé leurs frontières avec Maurice 

Plusieurs pays ont fermé leurs frontières avec Maurice avec l’émergence de la COVID-19. Le jeudi 18 novembre 2021, le Conseil des ministres malgache a décidé, par mesure de précaution, de suspendre les liaisons commerciales avec notre île à compter du 27 novembre 2021. Les vols commerciaux avaient repris le 23 octobre à raison de deux par semaine. Mais déjà sur le premier vol, plusieurs cas positifs de COVID-19 avaient été détectés avec la crainte du variant Delta sur l’une de ces personnes. 

Le dimanche 28 novembre, le ministre de l’Intérieur de l’Arabie saoudite a interrompu les vols depuis et vers plusieurs pays africains, dont Maurice qui est d’ailleurs sur la liste rouge des pays à haut risque de l’Inde. Maurice fait partie des pays où la Grande péninsule ne reprendra pas ses vols internationaux réguliers à partir du 15 décembre. 
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !