Explik Ou Ka

Federation of Hotels Taxi Associations : leur demande au prochain gouvernement

La FHTA espère que sa voix sera entendue par le prochain gouvernement. La FHTA espère que sa voix sera entendue par le prochain gouvernement.

La Federation of Hotels Taxi Associations (FHTA) souhaite de tout cœur que le prochain ministre des Infrastructures publiques, de l’Unité du développement national, des Transports routiers et maritimes sera à l’écoute de leurs doléances. Un ministre qui répondra aux demandes des taximen et qui sera aux antipodes des deux derniers titulaires de cette fonction.

Le président de la FHTA, Yashpal Murrakhun, rappelle : « Anil Bachoo avait pris la décision de généraliser toutes les plaques d’immatriculation (private car, contract car, taxi, contract bus) par la même couleur (plaque blanche devant et plaque jaune à l’arrière). Il a aussi failli dans le projet d’humaniser le secteur du transport. C’est pour cela qu’il a été sanctionné par les électeurs de la circonscription no. 9 lors des législatives de 2014. Quant au ministre sortant, Nando Bodha, il a été un ministre très difficile à rencontrer lorsque nous avions des doléances. À chaque fois, il nous a fallu manifester pour faire entendre notre voix. Suite à notre dernière manifestation devant les locaux de la National Transport Authority (NTA), une correspondance avait été adressée au Premier ministre sortant. Comme réponse, on a appris que le ministre Bodha présiderait une réunion interministérielle. Elle n’a jamais eu lieu. »

Yashpal Murrakhun révèle qu’une lettre avait aussi été adressée à Pravind Kumar Jugnauth pour faire révoquer le ministre Bodha comme ministre du Transport. Il précise que les mesures en faveur des taximen, annoncées par l’Alliance Lepep en 2016, n’ont jamais été implémentées par le ministère du Transport.

Contacté, l’attaché de presse du ministère des Transports, Karl Mootoosamy, a dit être au courant des doléances des chauffeurs de taxi d’hôtels du fait qu’il a longtemps exercé au ministère du Tourisme. « Il est l’heure pour la FHTA, tout comme d’autres chauffeurs de taxi d’hôtels, de s’attaquer à leurs problèmes autrement. Des fois, ils sont confus dans leurs demandes. Ils en font plusieurs à la fois et ils ne sont pas précis. Ils ne peuvent dire que le ministère n’a pas été à l’écoute car nous sommes intervenus plusieurs fois en leur faveur. » 

Karl Mootoosamy explique que la situation au niveau des clients étrangers évolue constamment et que la FHTA, par exemple, doit être à jour avec la demande de la clientèle étrangère, notamment  la clientèle haut de gamme. « Au ministère, nous avons l’impression qu’ils (les représentants de la Fédération) n’ont pas été proprement conseillés, en l’occurrence sur les procédures à suivre pour canaliser leurs demandes de manière appropriée. Par exemple, il y a des demandes qui doivent être adressées au ministère du Tourisme et non au ministère des Transports. » 

La rédaction a essayé en vain de contacter Anil Bachoo pour une réaction. Son adjoint a pris l’appel pour dire que l’ex-ministr. Il nous a demandé de rappeler plus tard mais personne n’a pris nos appels.

Transfert de taxi d’hôtel

La FHTA déplore le manque de transparence sur la ‘new policy’ du ministère des Transports.

Dans une lettre en date du 22 août 2019, Jeetendra Noyan, un habitant de Baitka Road, Trois-Bras, Petit-Raffray, avait fait appel, sous la Section 99, au ministre des Transports contre la décision de la NTA de rejeter sa demande pour une patente de taxi afin de pouvoir opérer, sur transfert, à partir de l’hôtel Zilwa Attitude, Calodyne.

Le 7 octobre 2019, à travers une correspondance signée par P. Ramrichia, secrétaire permanente, le ministère des Transports a répondu à Jeetendra Noyan pour l’informer que sa demande a été acceptée sous la « new policy » et qu’il avait été référé à des hôtels du Nord du pays, là où il y avait du travail.

Le président de la FHTA, Yashpal Murrakhun, a dénoncé cette décision du ministère. « Qu’est-ce que c’est que cette ‘new policy’ ?, s’est-il demandé. Je n’en sais rien et j’ai demandé des explications au ministre sortant, Nando Bodha. C’est inconcevable qu’un chauffeur de taxi d’hôtel, qui a demandé à opérer à partir de l’hôtel Zilwa Attitude, soit dirigé vers d’autres hôtels où supposément il y aurait du travail. Cela veut dire que des chauffeurs qui travaillent à l’hôtel X vont subitement voir débarquer d’autres taxis alors que ces derniers n’avaient pas demandé à opérer à cet endroit. » 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019