Live News

Faute de moyens : le petit Yuvansh rentrera au pays sans avoir pu faire de transplant

Yuvansh dans les bras d'un proche.

C’est le grand désarroi pour les membres de la famille Jugoo. Si depuis décembre ils se battent pour les soins de leur fils, âgé de cinq mois, ils viennent tout juste d’apprendre que, faute de moyens, ils devront quitter l’hôpital en Inde où ils se trouvent en ce moment sans que l’enfant ne puisse subir de transplant de la moelle osseuse. Ils rentreront dans quelques jours. 

Il s’appelle Yuvansh. Né le 28 août dernier, il a malheureusement passé plus de jours à l’hôpital, aux soins intensifs et en Inde que dans sa maison entouré de ses parents. Souffrant d’une neutropénie congénitale sévère, il est en ce moment dans un centre hospitalier en Inde pour ses traitements. Il y a quelques jours, après des traitements contre une infection, il est retourné quelques jours dans un hôtel non loin de l’hôpital, car ses parents n’ont pas les moyens de payer pour le transplant de la moelle osseuse qui devait se faire tout de suite. Malheureusement, le petit a de nouveau eu une infection et vient d’être hospitalisé d’urgence.  

Contactée au téléphone jeudi soir, la mère de l’enfant,  Vanisha, était dans tous ses états. Au chevet de son fils depuis sa naissance, cette mère de famille a dû abandonner son travail de caissière chez Food Lovers pour rester avec son bébé. Elle nous explique comment c’est difficile de se préparer à rentrer au pays sans pouvoir faire ce transplant. «C’est tellement difficile d’obtenir les fonds nécessaires. Nous faisons de notre mieux. Le gouvernement nous a aidé et, en 12 jours, l’argent que nous avons obtenu est épuisé. Maintenant, mon mari et quelques autres membres de la famille essaient de faire une quête publique mais c’est très difficile. On n’arrive pas à collecter plus de Rs 3 000 par jour. De plus, mon mari qui est employé comme Store Attendant à la Central Water Authority doit se départager entre le travail, la famille et cette collecte. Je sais qu’il est très fatigué en ce moment, il se donne à fond",  soutient-elle. 

Elle nous explique qu’elle dort à peine et ne cesse de prier pour que le transplant puisse se faire, car elle sait que l’état de santé du petit Yuvansh risque de s’aggraver et qu’elle risque même de le perdre. 

Le transplant de la moelle osseuse doit se faire au plus vite. Heureusement que le papa de Yuvansh est compatible. Mais, au lieu de rester en Inde pour que l’opération ait lieu, il a dû rentrer en urgence  au pays afin de trouver l’argent nécessaire. « Nous avons obtenu l’aide de nos proches, mais cela ne suffit pas. Il nous manque environ Rs 500 000 et ce n’est pas une somme facile à réunir », dit-il. Ainsi, depuis quelques jours, le père de Yuvansh ne cesse de sillonner l’île à collecter le moindre sou pour verser à l’hôpital indien. Les parents ne pourront pas y arriver sans votre aide et comptent sur vous.  Tout don peut être versé sur le numéro de compte : 000072477342 MCB. Peu importe la somme. Et si nous aidions tous ce petit ange…  

Une maladie rare

La neutropénie congénitale est une neutropénie chronique grave, rare,  habituellement détectée peu après la naissance. Elle affecte surtout les enfants et les symptômes les plus fréquents incluent une fièvre, des plaies buccales, des infections aux oreilles et pulmonaires. La forme la plus grave de neutropénie congénitale chronique est le syndrome de Kostmann.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !