Xplik ou K

Fausses allégations : 26 ans plus tard il ne s’en est toujours pas remis

Kreshan Kreshan ne se remet pas de ce qui s’est passé en 1992.

Un incident a bouleversé à vie de Kreshan. Cela s’est déroulé en 1992 quand il a été inculpé de vol et a même été enfermé durant deux jours. Depuis ce triste incident, Kreshan veut obtenir justice. 

Retour en 1992, plus précisément le 24 août, quand Kreshan s’est rendu au dispensaire de Rivière-des-Anguilles où il travaille comme jardinier. Ce jour-là, il a remplacé une collègue qui était en congé. Au cours de la journée, une femme est venue réclamer un porte-monnaie qui contenait, selon ses dires, Rs 650. Elle avait affirmé l’avoir perdu dans l’enceinte de l’institution médicale. Dépêchée sur les lieux, la police a conclu que Kreshan était peut-être le coupable. « Les officiers se sont permis de m’enfermer au poste de police alors qu’il n’y avait aucune preuve contre moi », relate-t-il.  Ce n’est que le lendemain que les membres de sa famille ont été informés de son arrestation. Après le paiement de la caution d’un montant de Rs 5 000, Kreshan a été relâché. « C’est comme si cet incident s’est déroulé hier. Jusqu’à présent, je n’ai pas avalé cette couleuvre ! Cette mauvaise expérience me fatigue depuis des années. Je sais que je n’ai rien fait et, même si l’affaire a été classée, j’ai l’impression d’avoir été sali et ma réputation ternie, tout simplement parce que je me suis retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, alors que j’ai remplacé une collègue sexagénaire, absente ce jour-là ».
Kreshan a été innocenté en décembre 1992. Cependant, estimant que la police a commis une faute envers lui, il avait entamé des procédures de poursuite contre un officier de police, mais ses plaintes ont été rejetées par la cour. Cependant, aujourd’hui encore, cet incident le hante. «  Vous voyez comment les autorités peuvent prendre des décisions qui paraissent anodines, mais qui marquent la vie des gens à jamais », se désole Kreshan, d’une voix triste.

Ce jardinier, dont les enfants sont à l’étranger, se demande si un jour il trouvera enfin la paix…