Xplik ou K

Fast and furious ? oui, mais à vos risques et périls !

Le dossier a été traité dans le journal de 7 heures sur Radio Plus, le mardi 30 avril. On apprend que 61 voitures ont pris feu à Maurice, depuis le début de l’année, entre janvier et avril. 36 de ces incendies ont été rapportés comme étant accidentels. Pour les autres cas, les enquêtes sont toujours en cours.

Ils sont nombreux nos compatriotes à se poser des questions sur la qualité des véhicules à Maurice. Certains experts évoquent « l’amateurisme » de la part des propriétaires qui modifient leurs véhicules. Pour d’autres, les changements sont mal effectués. Robert Chan, Sales Manager chez Allied Motors, dément catégoriquement les critiques portées contre les voitures européennes. Pour lui, le problème est lié à la modification du véhicule. «Beaucoup de personnes ne respectent pas les intervalles de révision comme il se doit, assure-t-il. Surtout, et il est malheureux de le dire, certains vont transformer leur engin chez eux alors qu’il ne sont pas compétents pour ça. Le problème vient donc de là et non pas de la qualité de la voiture elle-même. »

Salim Krumtally, de Salim Auto Co Ltd, affirme que les propriétaires des voitures sont réticents à dépenser (‘investir sûrement’, selon lui) pour les services essentiels et recherchent plutôt la facilité. « Ils modifient leurs voitures et les problèmes sont donc inévitables. Par exemple, un client s’est plaint que la batterie de sa voiture était souvent à plat. Nous avons alors constaté, qu’il y avait installé un système sonore trop élaboré. Ce qui chauffait la voiture », indique Salim Krumtally.

Même constat chez un mécanicien de Quatre-Bornes. Il confirme que ce sont des modifications effectuées sur les voitures qui occasionnent ces risques/perturbations. « Certaines voitures ne peuvent être modifiées. D’ailleurs, les agences déconseillent aux clients de modifier la voiture qu’ils achètent, elles les exhortent à ne rien y ajouter. Car si demain un problème surgit, la garantie tombera automatiquement. Quand une voiture est exportée vers Maurice, elle n’est pas supposée avoir des défaillances mécaniques ou électriques », dit-il. Pour lui, les voitures importées sont de très bonne qualité, peu importe leur pays d’origine.

Ainsi, ce phénomène de modification des véhicules et la réticence des clients à consulter un expert mécanique ou autre sont en hausse à Maurice. Surtout chez les jeunes automobilistes avides, selon les spécialistes, de sensations fortes ou de catastrophes graves.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !