Live News

Familles d’accueil : offrir de l’amour pour donner une meilleure vie aux enfants

Stéphanie se fait un devoir de suivre l’éducation des enfants qu’elle a pris en charge.

Il faut avoir du courage pour devenir familles d'accueil et accueillir des enfants comme s’ils étaient les siens. Il y a des femmes et des hommes qui ont le coeur sur la main. Ils ne le font pas par charité, mais par amour. À l’occasion de la fête des Mères, découvrez leurs histoires. 

Stefano s’implique aussi dans le suivi éducatif des enfants.
Stefano s’implique aussi dans le suivi éducatif des enfants.

 

Stéphanie : Une maman et six adoptions

Stéphanie a six enfants âgés de 5 à 14 ans, en sus de ses trois enfants biologiques. Une sacrée fratrie ! Aux côtés de son mari Stefano, qui est dans la construction, elle semble être une femme comblée. « Il y a du boulot, certes, mais je le fais avec amour et dévotion », nous dit-elle. 

Emilio (5 ans), Aurelio (6 ans), Ryan (7 ans), Jemoa (7 ans), Roberto (9 ans) et Trishal (14 ans). À les voir jouer au carrom ou avec des camionnettes, on a l’impression d’être dans un jardin d’enfants. Pourtant, on est bel et bien chez Stéphanie que cette ribambelle d’enfants appelle maman. Cela fait 10 ans que cette dernière, âgée de 47 ans, est devenue mère d’accueil.  

Elle nous raconte comment elle s’est lancée dans cette aventure particulière. « Auparavant, c’est ma belle-maman qui s’occupait des enfants abandonnés, puis j’ai pris la relève. Comme j’habite à Albion, je me suis engagé à accueillir les enfants de Terre de Paix. Et vu que ma maison est assez grande, j’ai décidé de m’occuper de six enfants. L’ONG nous offre des bons d’achat pour la nourriture et elle envoie un van pour les récupérer », relate-t-elle. 

Ces gosses sont heureux.
Ces gosses sont heureux.

Être mère d’accueil n’est pas une mince affaire, confie Stéphanie. « Il y a des hauts et des bas. Ce sont des enfants qui sont loin de leurs parents, mais en général, ils sont tranquilles. Ils s’épanouissent et bénéficient d’un encadrement familial qu’ils n’avaient pas avant. Je me débrouille avec le soutien de mon mari. De plus, les officiers de Terre de Paix font un suivi et j’ai aussi l’aide d’une assistante, Mirella, trois fois la semaine », relate-t-elle. 

Pour la fête des Mères, les enfants comptent offrir un cadeau à leur maman adoptive. Ce sera un chant, une prière, un sourire et un doux baiser qui viennent tous du coeur.

Accueillir un enfant, s’occuper de lui et l’aider à avancer dans la vie, il faut plus que l’amour. Il faut aussi de la compassion, du plaisir et de la compréhension, voire davantage. Mais aimer l’autre autant que soi-même n’est pas donné à tous. Stéphanie et le couple Danielle et Hedley sont des exemples à suivre. Ils se donnent à fond pour des enfants abandonnés à qui ils ont tendu la perche avec une grande humilité.

 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !