Live News

«Fam Palab» : le cri de ralliement de Shakti Callikan

Shakti Callikan est la conceptrice des podcasts « Fam Palab ».

Les femmes sont bavardes, un préjugé parmi d’autres. Consciemment ou non, ces stéréotypes dictent nos premières impressions. C’est pour cette raison que Shakti Callikan a intitulé ses podcasts « Fam Palab », motivée par le désir de combattre de telles idées préconçues. Au fil de ses échanges avec différentes femmes, l’auteure et conceptrice des podcasts « Fam palab » donne une autre signification à cette expression. 

Vous avez peut-être remarqué que la parole est rarement donnée aux femmes dans l’espace public à Maurice, sauf à l’occasion de la Journée internationale des femmes observée le 8 mars. Pour Shakti Callikan, ce manque de visibilité a été un réel déclic. Au gré des conversations à bâtons rompus avec des femmes inspirantes et inspirées, le podcast « Fam palab » est devenu une vraie invitation à réfléchir différemment aux enjeux qui touchent les femmes mauriciennes et le chemin qui reste à parcourir. « J’ai eu envie de faire entendre la voix et la vie des femmes dans l’espace public », confie notre interlocutrice.

Dans l'épisode 5 « Dibout lor to lipie», l'on retrouve Shirin Gunny en conversation avec Asha Ramessur.
Dans l'épisode 5 « Dibout lor to lipie», l'on retrouve Shirin Gunny en conversation avec Asha Ramessur.

Shakti Callikan, 42 ans, est maman de deux enfants. Après avoir vécu longtemps en Inde, elle a travaillé pour des ONG avant de se lancer dans l'entrepreneuriat en co-fondant My Moris. Elle est aussi l'auteure du livre-objet « Mots Kouler ». Ces différentes expériences l’ont permis d'avoir un regard passionné sur la société mauricienne. Dès lors, c'est une nouvelle aventure qui se présente à elle. En septembre 2021, avec le soutien de l'Ambassade de France à Maurice, elle lance sans grande appréhension le premier épisode de « Fam palab », un podcast mettant en lumière une conversation entre deux femmes. Depuis, elle en est déjà à six épisodes. « Je me suis rendu compte que grâce aux commentaires que je reçois des personnes qui m’écoutent, mes conversations trouvent un écho en chacune d’entre elles », confie-t-elle.

« Fam palab » est disponible sur Apple podcast, Spotify ou bien le site internet https://www.fampalab.com/"

Face à ce besoin de s’entourer de femmes, d’écouter leurs choix, leurs doutes, leurs audaces, elle a eu l’idée de leur offrir la liberté de parler d’elles avec leurs propres mots. L'objectif de Shakti Callikan est avant tout de créer un espace pour que d'autres récits puissent émerger, des histoires singulières qui disent quelque chose de profond sur la société.

Shakti a accueilli Daniella Bastien pour une conversation à bâtons rompus.
Shakti a accueilli Daniella Bastien pour une conversation à bâtons rompus.

Ce sont des femmes qui l'inspirent, l'intriguent ou qu'elle souhaite connaître davantage que Shakti Callikan a choisi pour ces échanges. Certaines invitent à leur tour d'autres femmes pour une conversation, passant de femme en femme, de bouche à oreille. Les « femmes palabreuses », comme elle les décrit, sont de différents profils. Elles échangent pendant 50 minutes sur des thèmes de leur choix. « Les femmes qui parlent à d’autres femmes sont des commères, des 'fam palab'. Ce podcast veut faire un pied de nez à ce cliché, en montrant exactement le contraire. Quand des femmes se parlent entre elles, leur échange est profond, constructif et bienveillant », fait-elle comprendre. En effet, « Fam Palab » se veut un moyen pour Shakti Callikan d'agir à petite échelle contre le sexisme. En choisissant de détourner le stéréotype de cette expression, elle l'enlève de la bouche des hommes. « Pour moi, 'fam palab' n’est pas une insulte, c’est un cri de ralliement », fait-elle ressortir.

L'auteure voudrait organiser des rencontres publiques entre les « palabreuses » et les auditrices et auditeurs. Elle prépare aussi un hors-série de « Fam palab » sur la place des femmes dans l'histoire et dans la société. Lepok studio, son entreprise, conçoit et co-produit également une autre série de podcasts. « L'idée sera de poser un regard sans faux-semblants sur notre pays : les conséquences encore palpables de l'esclavage, l'épineuse question de l'accès aux terres, les luttes complexes autour des langues et leur lourd bagage identitaire, la politique et les identités culturelles rigides... », indique-t-elle. Six émissions sont prévues en 2022. 


 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !