Live News

Fake News en période de couvre-feu sanitaire : Jahmeel Peerally et une tarologue parmi les 5 suspects arrêtés

Cinq. C'est le nombre de personnes arrêtées par le Central Criminal Investigation Department jusqu'ici pour diffusion de nouvelles jugées fausses par la police (Fake News) en cette période de confinement total. 

Parmi les suspects arrêtés, l'activiste Jahmeel Peerally, qui a bénéficié d'une mise en liberté conditionnelle dans l’après-midi de ce jeudi 26 mars après son arrestation mardi soir. 

Les autres suspects demeurent tous en cellule policière.  Parmi : Steevie Lagamelle, un habitant du Bouchon , Wesley Fidèle, de La Caverne et la tarologue russe Oleyssa Pydannah, alias Oleyssa Paradis. Celle-ci a été épinglée après sa video live. Elle avait affirmé qu'il y avait des centaines de personnes infectées par le virus du Covid-19 à Maurice.

Jahmeel Peerally est, lui, accusé d'avoir publié sur sa page Facebook une Fake News faisant état d'« émeutes » à Riche-Terre et Baie-du-Tombeau après l'annonce mardi soir du Premier ministre, Pravind Jugnauth, de la fermeture de tous les commerces dans le cadre des mesures visant à renforcer le couvre-feu sanitaire instauré par l'État. Or, il s'est avéré qu'il n'y avait pas de désordre. Et Jahmeel Peerally s'est immediatement ravisé en présentant des excuses.

Les enqueteurs ont pris note des excuses présentés par Jahmeel Peerally. Cet habitant d'Albion avait aussi enlevé la publication initiale, peu après. 

Apres une nuit en détention, l'activiste a bénéficié de la liberté conditionnelle. Il était en présence de son homme de loi, Me Sanjiv Teeluckdharry. Toutefois, il devra s'acquitter d'une caution , fixée à Rs 30 000 après la période de confinement. Il a aussi signé une reconnaissance de dette de Rs 150 000.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !