Actualités

Fairy Textile : le ministère du Travail ordonne une enquête

Le ministère du Travail a ordonné une enquête sur Fairy Textile à la suite d’une rencontre avec le représentant des employés. Certains salariés n’ont pas été payés en février.

L’usine Fairy Textile, sise à Camp-Caval, Curepipe, a une quinzaine de jours pour  se mettre en règle. C’est ce qui ressort d’une réunion tenue au ministère du Travail, en présence du ministre Callichurn, du représentant des employés et du directeur de l’usine. Du coup, le ministère a décidé d’initier une enquête. 

« Deux officiers du ministère vont enregistrer toutes les plaintes », affirme-t-on. Cela fait suite à une manifestation tenue, jeudi, par une soixantaine de travailleurs étrangers de Fairy Textile, devant les locaux dudit ministère. Ils ont aussi porté plainte pour mauvais traitements subis sur leur lieu de travail, incriminant leur employeur. Ce que réfute le directeur Antish Bowanideen. Selon ce dernier, il s’agirait « d’un coup monté » par un petit groupe de travailleurs. 

Reeaz Chuttoo, porte-parole de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), qui représente les employés, a souligné que les droits des 120 travailleurs bangladeshis ont été bafoués. « Il y a eu une confrontation entre le représentant des employés et l’employeur. Le ministère a noté plusieurs irrégularités. Le patron déduit, tous les mois, Rs 1 900 du salaire des travailleurs pour le logement. Pire, quand ces employés ont montré leurs conditions de vie, le ministre a été choqué », a-t-il dit.

Par ailleurs, les employés de l’usine VR Créations, à Nouvelle-France, ont aussi exprimé leur colère. Ils ont porté plainte au ministère du Travail, car les 40 Bangladeshis n’ont pas reçu leur salaire pour le mois de février et une partie de leur bonus. Contactée, la direction de VR Créations explique que cette situation est due à un retard de paiement d’un client. Elle rassure que les salaires seront payés d’ici une semaine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !