Magazine

Faire du vacoas des trésors

Qui l’eut cru ? Disparues depuis quelques années, les feuilles de vacoas refont leur apparition dans leur plus bel apparat. Le vert vif de ces feuilles donnent le tournis tellement elles sont belles, mais séchées et travaillées de main de maître par Fabiola Marius et ses amies de l’Association des Artisans et Planteurs de Pandanus du Sud-Est, elles deviennent des trésors, si ce n’est de l’orfèvrerie. Car, travailler ces feuilles demande de la dextérité, de la patience et de l’amour. Elle a appris ce métier toute jeune de sa maman, elle-même de ses grands-parents.

Ces femmes, une douzaine de villageoises, font tout ce qui leur passe par la tête : l’incontournable tente bazar, sous-plats, abat-jours, ‘kabas’. Bref tout ce qu’elles peuvent tresser aussitôt les feuilles séchées après avoir été épluchées.

Il faut tout un art pour ‘faner’ les feuilles, car il y a des épines qui ne sont pas les bienvenues, mais avec du métier et de la patience, le tour est joué. Il suffit alors de s’asseoir et de tresser ces feuilles séchées selon le modèle choisi.

Photos : Suraj Tataree

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation