Magazine

Exposition à l’hôtel Long Beach, Belle-Mare : Djuneid Dulloo en plein éveil artistique !

Djun a exposé à Maurice, en Allemagne, aux États-Unis, en Espagne et en France.

Djuneid Dulloo nous plonge dans son univers tissé de couleurs et de motifs. Quelques-unes de ses œuvres d’art contemporain sont visibles à l’hôtel Long Beach, à Belle-Mare. Intitulée « Executive Suite », l’exposition prend fin le jeudi 23 août. 

Résidant à Berlin, Djuneid Dulloo ne se cantonne pas à un style ou une thématique, il est en plein éveil artistique. C’est sous l’initiative de la plateforme curatoriale, The Third Dot, que le plasticien mauricien a participé au programme d’artistes résidents du Long Beach. L’évènement s’est tenu du 2 au 16 août. 

À l’issue de ce programme, c’est sous son nom d’artiste, Djun, qu’il expose ses créations. « Intitulée Executive Suite, l’exposition est une appellation commune dans le circuit hôtelier. Mais, elle fait référence à une série de compositions que j’ai réalisées », précise Djun qui exploite la peinture figurative, l’art abstrait et le symbolisme.

Étant un artiste à part entière, Djun joue aussi avec le collage et la photographie. Son imagination s’abreuve de ses souvenirs d’enfance. « Chaque tranche de mémoire est associée à une culture, un paysage et des expériences avec et dans lesquels j’ai grandi », souligne-t-il. Ce natif de Pamplemousses a grandi à Rose-Hill avant de passer une année à Londres et à Birmingham en Angleterre.

En 1990, il retourne à Maurice et fréquente l’école primaire Jules Koenig Government School, à Beau-Bassin. Neuf ans après, Djun bouge avec ses parents à Nairobi, au Kenya. C’est à l’International School of Kenya, qu’il découvre sa passion pour la peinture. En 2001, il met le cap sur Boston pour poursuivre ses études au Massachusetts College of Art and Design. En 2003, il décroche une bourse à la School of the Museum of Fine Arts, toujours à Boston. Pendant deux ans, Djun initiera un projet d’art social intitulé « Unmasking Shadows  » au Nairobi.

En 2007, le plasticien organise sa première exposition solo, intitulée «  De L’Amour et de la Mort », à l’IBL Gallery de la capitale. Djun passe l’autre moitié de l’année à Rome en Italie. La même année, il opte pour une maîtrise à la Harvard Graduate School of Education. En 2009, il décide de s’installer à Berlin en Allemagne où il enseigne l’art à la Berlin Cosmopolitan School. 

En 2015, il représente Maurice à l’exposition d’art contemporain à la 56e édition Biennale de Venise. Au cours de ces huit dernières années, Djun a présenté trois expositions en solo à Berlin. Il a également participé à des expositions en groupe, entre autres aux États-Unis, en Espagne et en France. 
Actuellement, Djun se prépare pour participer au 30 Contemporary Artists au EAF Berlin. Il travaille parallèlement sur une série d’œuvres Luxe, Calme et Volupté. Clin d’œil donc à L’Invitation au Voyage de Charles Baudelaire !

Cependant, Djun désire retourner à son premier amour, la cinématographie ! « Petit, j’ai eu l’occasion de participer à la pièce de théâtre Macbeth du British Council ainsi qu’à un court-métrage en 1997. Actuellement, je me concentre sur les photos et les vidéos pour les besoins de mon métier. J’aimerais bien me consacrer à la cinématographie », conclut le jeune homme. 

Ses œuvres peuvent aussi être contemplées sur Instagram : @ djuneiddulloo