Actualités

Exportations des PME : croissance de 18 % d’ici 2026

Le ministre Sunil Bholah. Le ministre Sunil Bholah.

Le plan directeur dévoilé en 2017 pour le secteur des petites et moyennes entreprises (PME) table sur une croissance de 18 % dans les exportations d’ici 2026, contre 3 % seulement en 2016. Le ministre Sunil Bholah révèle son programme pour atteindre cet objectif.

Deux méthodes sont préconisées par le ministre de l’Entreprise et des Coopératives. La première passe par le « packaging » des produits concernés. « Il faut améliorer l’emballage, afin de rendre les produits plus attrayants. C’est SME Mauritius Ltd qui s’en charge. Des formations seront bientôt dispensées aux entrepreneurs sur cet aspect du marketing », indique le ministre.

Quant à la deuxième, elle concerne les codes-barres. « Il y a ce problème de code-barre. Là encore, SME Mauritius Ltd a été mise à contribution pour le financement de la formation des PME sur la gestion des codes-barres, une initiation dispensée par la Mauritius Chamber of Commerce & Industry. D’ailleurs, nous avons reçu 54 demandes. 47 d’entre elles ont déjà été approuvées et les demandeurs suivent actuellement un apprentissage à ce sujet », soutient Sunil Bholah.

Il ajoute que son ministère travaille aussi avec la Mauritius Export Association (Mexa) et Business Mauritius afin de développer le potentiel des PME pour l’exportation.

Une des destinations des produits exportés est le continent africain. Toutefois, le ministre des Entreprises et des Coopératives considère qu’il est difficile de réunir les conditions nécessaires pour booster les exportations sur ce continent.

« Le potentiel (sur l’Afrique) est réel... sur papier. Bien qu’il y ait déjà quelques entreprises qui exportent vers ce continent, dans le domaine du textile, de la restauration, etc., il y a néanmoins quelques aspects importants que les entrepreneurs doivent tenir en compte : s’assurer que leurs produits arrivent à destination dans les meilleures conditions et s’assurer qu’ils obtiennent leur paiement, entre autres. Des conditions qui sont assez difficiles à réunir », concède le ministre Bholah.

D’où l’importance, selon lui, d’un projet de la Mexa consistant à construire un entrepôt en Afrique. « Les produits que nous exportons y seront stockés, avant d’être acheminés à leur destination en toute sécurité. L’entrepôt fera aussi office de showroom pour les acheteurs potentiels », précise-t-il.

Le plan directeur pour le secteur des PME recommande aussi la création de nouveaux programmes à l’intention des entrepreneurs, afin qu’ils puissent accéder aux finances, à la technologie et aux marchés. Quatre de ces programmes ont d’ailleurs déjà été lancés. « Pour les quatre Schemes, nous avons obtenu plus de 200 demandes. Nous travaillons en parallèle sur d’autres programmes, avec lesquels nous allons venir incessamment. À titre d’exemple, nous sommes en pourparlers avec le Central Electricity Board pour l’installation de panneaux photovoltaïques à l’intention des PME », poursuit-il.

Cette semaine, 100 diplômés seront placés dans 100 entreprises. Ce programme de recrutement est géré par SME Mauritius, en collaboration avec le HRDC. Les employés percevront Rs 14 000 comme allocation mensuelle de la part du gouvernement, alors que les PME leur paieront uniquement les frais de transport. L’exercice de recrutement se poursuivra au fur à mesure que les demandes des PME seront reçues.

Jouer Mega Millions