Xplik ou K

Explik ou Ka et Radio Plus : à l’écoute des habitants de Goodlands

leena et ginette

Toute l’équipe d’Explik ou Ka, composée de Gilbert Bablee, Mélanie Valère-Cicéron, Christopher Sowamber, Priscilla Sadien et Venen Coolen, était en force devant le KFC de Goodlands hier, le mercredi 21 août. Avec les animateurs de Radio Plus, ils étaient présents pour deux heures d’émission en direct. Ils avaient comme invités Prembhoodas Ellayah, président du Conseil de district de Rivière-du-Rempart, son adjoint Deokumar Koobarawa ainsi que l’avocat Me Bala Mukan. Ensemble, ils ont tenté de trouver des réponses et solutions pour les habitants de cette région. Plus d’une centaine de personnes se sont présentées pour évoquer les couacs de leur quotidien ou leurs doléances qui ont été enregistrées instantanément. Zoom !

Appel de cœur de Leena et Ginette

leena
Leena est veuve depuis une semaine.

Leena Bhagobaun a ému l’assistance par son appel de détresse. Cette jeune veuve et mère de famille se retrouve avec deux enfants de 7 et 3 ans sous sa charge sans la moindre source de revenus. Elle explique que son époux est décédé le jeudi 15 août dernier, à l’âge de 50 ans. Cependant, ce n’est que le samedi 17, soit trois jours après, qu’une cérémonie de funérailles a pu être organisée.

« Nous n’avions pas les moyens financiers d’organiser les funérailles de mon époux. Le corps a dû être gardé à la morgue de l’hôpital en attendant de trouver des moyens », a expliqué la dame. Elle a ajouté que le propriétaire de la maison où elle habite lui a informée qu’elle devrait quitter la maison faute de moyens pour payer le loyer.

ginette
Ginette s’occupe de ses quatre petits-enfants après la mort de sa belle-fille.

« C’est avec la pension de mon époux qu’on payait le loyer. » Un appel de solidarité a donc été lancé. Plusieurs bénévoles ont eu l’occasion d’apporter leur aide à cette mère de famille, à l’instar des représentants de la NIC de Goodlands. 

Dans le même intervalle, Ginette Petit-Jean a évoqué ses difficultés pour s’occuper de ses petits-enfants, dont un enfant handicapé, suite au décès de sa belle-fille. Pour répondre à Ginette, Me Bala Mukan a expliqué que cette dernière doit faire une demande à la cour pour obtenir la garde de ses petits-enfants et que la pension lui soit reversée.

Problème de tuyaux dans une école

Rosy, une habitante de la localité a sollicité l’aide de la radio pour trouver une solution au problème qui dure depuis environ un an et demi à l’école Saint-Antoine RCA. « Il y a au total 194 enfants qui fréquentent cette école », soutient la dame, employée dans cet établissement scolaire. « Nous avons à maintes reprises sollicité la CWA ainsi que la zone directionnelle d’éducation pour leur faire savoir que le problème d’eau se faisait toujours ressentir, mais cela n’a pas résolu le problème. Nous sommes tous les jours approvisionnés par les camions-citernes, c’est une école Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP). Nous cuisinons pour ces enfants sur place et la situation est de plus en plus difficile », confie Rosy. 

Pour venir en aide à la plaignante, Dorina Prayag a expliqué qu’un état des lieux avait révélé que les tuyaux n’étaient pas recommandés pour l’école. « Nous devons demander l’autorisation au voisinage pour placer de gros tuyaux. Il faut également l’accord des autorités pour que ces travaux soient effectués en l’occurrence le Conseil de district, ainsi que la RDA. Les démarches sont en bonne marche », devait-elle faire ressortir. 

Mésentente concernant l’asphaltage complet d’une rue 

La Reservoir road a été asphalté à moitié. Selon un habitant de la localité, la moitié de la route a été déclarée publique tandis que l’autre moitié n’a pas été asphaltée. Selon les dires du plaignant, à plusieurs reprises un tuyau de la CWA a été abîmé. « Plusieurs pétitions ont été faites pour que la rue soit entièrement asphaltée. Plusieurs personnes utilisent cette rue et la CWA a même placé des tuyaux dans cette rue », a-t-il fait ressortir. Suite à sa plainte, l’assistant du président du Conseil de district de Rivière-du-Rempart lui a donné un rendez-vous afin qu’une solution soit trouvée avec les officiers.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor