Législatives 2019

Explik ou ka - Circonscription no 11 : Vieux Grand-Port/Rose Belle Profondes divergences sur les réalisations 

Avant le vote crucial du 7 novembre, trois candidats dans la circonscription se sont affrontés dans un face-à-face organisé par Radio Plus : Rajesh Jeetah, ancien ministre travailliste, Mahen Seeruttun, le seul candidat sortant de l’écurie orange qui a conservé son poste au No 11, et Dave Kissoondoyal (MMM). Les thèmes, comme l’eau, les drains, le transport et les infrastructures, sont souvent revenus sur le tapis.

La circonscription no 11 (Vieux Grand-Port/Rose-Belle) s’étend sur 173,07 km2. Elle regroupe 13 villages :  Quatre-Sœurs, Grand-Sable, Bambous-Virieux, Bois-des-Amourettes, Vieux Grand-Port, Rivière-des-Créoles, St-Hubert, Cluny, Bananes, Rose-Belle, Union Park, Nouvelle-France et New Grove.

Nombre d’électeurs 
inscrits en 2014 : 42 590
Nombre de votants : 34 310


mahen-kumarMahen Seeruttun (Alliance Morisien) : une performance historique

Un peu plus de 600 projets ont été réalisés dans la circonscription au cours de ces cinq dernières années, ce qui constitue une performance historique. Les projets touchent les grands comme les petits villages et ont contribué à l’amélioration des conditions de vie des habitants. Mais il reste encore des efforts de rattrapage à faire. Nous avons fait notre devoir et nous allons continuer nos efforts. C’est dommage que, par fanatisme politique, des projets aient été abandonnés par les adversaires politiques une fois au pouvoir. 


rajesh-jeetahRajesh Jeetah (Alliance Nationale) : le grand hôpital de Rose Belle débordé

C’est injuste d’accuser le Parti travailliste du boycott des projets. Les habitants de la circonscription sont confrontés à un sérieux problème de manque d’eau et cela même à Nouvelle-France, un endroit pourtant bien arrosé. Certaines familles à Vieux Grand-Port n’ont même pas l’électricité. À l’hôpital Jawaharlal Nehru, de Rose-Belle, qui est un grand édifice, les médecins sont débordés. On trouve les moyens pour investir Rs 19 milliards dans l’installation de caméras de surveillance à travers le pays, mais on ne trouve pas des fonds pour soulager la misère des gens qui se rendent à l’hôpital. 


dave-kissondoyalDave Kissoondoyal (MMM) : tous coupables

M. Seerruttun parle des projets exécutés dans la circonscription. Mais il est évident que le gouvernement concentre ses efforts uniquement dans les régions où il peut récolter le plus de suffrages aux élections et cela aux dépens d’autres localités. Il y a des problèmes d’eau, de drains un peu partout, mais il y a aussi la drogue qui fait des ravages. La No 11, c’est la circonscription oubliée du développement. À Union Park, un projet sportif sur un terrain déjà identifié a tout bonnement été gelé. Le gouvernement sortant et le Parti travailliste sont tous deux à blâmer pour leur manque d’engagement.


Les principaux points de désaccord : eau, drains et infrastructures sportives

Mahen Seeruttun : Durant ces cinq dernières années, beaucoup a été fait. Le problème de l’eau a toujours été l’une de nos priorités. On va voir maintenant comment les choses vont évoluer. 

Le sort réservé aux caméras de Safe City

Rajesh Jeetah : On a dépensé Rs 19 milliards dans l’installation des caméras de surveillance à travers tout le pays. Ce sont des dépenses irréfléchies qui ne serviront à rien lorsque ces équipements vont subir les caprices du temps, surtout dans les régions côtières. Le gouvernement sortant n’est pas parvenu à assurer une fourniture régulière d’eau à travers le pays, contrairement à ses promesses. 

Internet et fréquences des radios privées

Dave Kissoon Kissoondoyal (MMM) : À part le problème d’eau, il y a aussi celui posé par l’absence de drains dans divers quartiers. À Ti-Sable, Grand-Sable, les fossés ne sont pas recouverts. Cela représente un danger pour les enfants en cas de chute, selon les parents. La somme de Rs 324 millions a été dépensée sur le projet de Business Park de Rose-Belle. Il n’y a cependant aucune activité qui se déroule dans ce bâtiment. C’est une circonscription laissée pour compte avec une connexion à l’Internet inexistante et on n’arrive pas, dans certaines régions côtières, à capter les fréquences des radios privées.


Question des auditeurs

Vishal d’Union Park

Il existe un terrain de football dans le village d’Union Park où les quatre lampadaires défectueux n’ont jamais été remplacés malgré de nombreuses demandes. On retrouve à Union Park un jardin d’enfants en état d’abandon et un terrain de volley-ball inutilisable. Le manque d’eau se fait affreusement ressentir dans la région. Qu’a-t-on à dire à ce sujet ?

Mahen Seeruttun : Ce sont les habitants du village eux-mêmes qui ont demandé un agrandissement du projet d’infrastructures sportives et de détente dans leur région. Cela, afin qu’un nombre plus important de personnes puissent en profiter. 

Raj, de Mare Tabac

Ma question est adressée à M. Jeetah. Pendant qu’il était au pouvoir, qu’a-t-il fait pour résoudre le problème d’eau dans la circonscription ?

Rajesh Jeetah : Le problème de fourniture d’eau ne se posait pas comme c’est le cas aujourd’hui. Nous avons fait des travaux d’entretien. Mais le gouvernement qui est ensuite arrivé n’a pas su prendre les mesures appropriées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019