Economie

Expansion : Mauritius Telecom jauge ses ambitions pour l’Afrique

Sherry Singh Sherry Singh, Chief Executive Officer de Mauritius Telecom.

Opérateur historique des télécommunications au pays, Mauritius Telecom reste à l’affût. Le groupe est disposé à effectuer des acquisitions sur le continent africain, si les opportunités attrayantes se présentent. Le financement ne serait pas un souci, affirme son Chief Executive Officer, Sherry Singh, dans un entretien daté du mercredi 9 mai.

Une expansion à l’internationale demeure le seul des cinq axes stratégiques énoncés qui n’a pu être concrétisé jusqu’ici. Pourtant, les opportunités n’ont pas manqué. Le groupe a prospecté des marchés tels que les Comores, le Rwanda et l’Ouganda sans pour autant conclure des deals. L’appétit demeure.

Tout dépendra du pays et des opérations disponibles pour Mauritius Telecom, fait ressortir Sherry Singh à l’issu de la présentation de son bilan pour 2018. Il serait plus facile de réfléchir en termes de budget disponible. S’il y a une opportunité avec un potentiel de croissance en ligne avec ce budget, Mauritius Telecom pourrait s’y engager. Au cas où le prix est supérieur au budget disponible, le groupe pourrait s’associer à des partenaires dont des investisseurs internationaux et des organismes parapublics mauriciens, a-t-il dit.

« Le point de départ demeure l’opportunité. Présentement, il n’y a pas beaucoup d’opportunités en Afrique. Le marché des télécommunications est assez difficile en termes de fusions et d’acquisitions en ce moment, » a-t-il précisé.

Cette quête d’opportunités à l’étranger s’expliquerait, sans nul doute, par deux raisons majeures. D’une part, Mauritius Telecom opère dans un marché ayant un degré de maturité où il domine la téléphonie mobile (956 000 clients et le réseau 4G couvrant le pays à 99%).

D’autre part, le groupe a acquis de l’expérience dans de nouveaux segments de la communication, dont l’optimisation de services à partir de la fibre, qui correspond à la demande du client moderne, qu’il soit à Maurice ou sur le continent et ses 1,2 milliard de consommateurs.

“We have experience in a multi-product context. Many of the mobile operators are not into fixed line (and) IPTV directly. We are a multi-play provider. we have got a lot of convergence that we have experience in,” a-t-il ajouté.

Au terme des 12 mois se terminant au 31 décembre 2018, le groupe de télécommunications a engrangé des revenus de Rs 10,61 milliards contre Rs 9,89 milliards la précédente année. Les profits après impôts ont été de Rs 1,3 milliards, en hausse de quelque 25% par rapport à la précédente période.

La question de disponibilité des fonds pour une acquisition ne se poserait pas. Le groupe dispose d’un trésor de guerre avec des fonds venant de la vente de Vanuatu Telecom.

Le groupe génère des fonds de ses opérations. Mauritius Telecom n’est pas fortement endetté et dispose d’une bonne marge de manœuvre quant au financement d’une opération internationale,  devait préciser Sherry Singh.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !