Actualités

Exercice financier 2018/2019 : des pertes de Rs 885 M pour MK

Air Mauritius

En pleine restructuration, MK affiche des pertes de Rs 885 M pour l’année financière 2018/2019.

S’il y a quelques éclaircies en vue, Air Mauritius (MK) n’est pas encore sortie des turbulences. Investissements massifs dans de nouveaux avions et incertitudes sur le prix du carburant dans un environnement de plus en plus concurrentiel sont au menu de l’année financière en cours.

MK accuse des pertes de Rs 885 millions (Rs 21,7 M d’euros) pour l’exercice financier allant du 1er avril 2018 au 31 mars 2019. Le dernier trimestre lui a permis de se redresser légèrement, car pour les neuf premiers mois, elle avait accumulé des pertes de Rs 1 Md.

Malgré des records, notamment au niveau du nombre de passagers transportés, qui a dépassé pour la première fois la barre des 1,7 million en une année financière, la compagnie affiche des chiffres négatifs. « C’est dans un contexte de restructuration et d’investissements colossaux », comme l’indique le communiqué émis mercredi soir, qu’Air Mauritius clôture l’exercice financier. La compagnie explique cette légère remontée des trois derniers mois par « la première phase de la restructuration des finances de la compagnie » qui jette les bases du nouveau business model. Le plan de CAPA et PriceWaterhouseCoopers est d’ailleurs attendu pour fin juin ou juillet. Il est à noter que les fonds propres d’Air Mauritius passent de 87,9 millions d’euros (Rs 3,6 milliards), au 31 mars 2018, à 58,6 millions d’euros (Rs 2,4 milliards), au 31 mars 2019.

Par rapport au précédent exercice, le nombre de passagers transportés a vu une hausse de 1,7 % (de 1 694 956  à 1 724 231). Air Mauritius souligne que ceci a été rendu possible malgré « un contexte de concurrence jamais rencontrée auparavant, notamment pendant la haute saison, avec un déferlement d’operateurs saisonniers. »

Ceci a fait que le nombre de sièges disponibles sur la destination Maurice était excédentaire. Elle a « conduit à une véritable guerre des prix, avec pour conséquence, la dégradation de la recette unitaire, le yield, de 4 % ».  Et cela a eu une incidence directe sur les revenus opérationnels qui sont passés de 509,6 M d’euros (Rs 20,8 Md) à 498,5 M d’euros (Rs 20,3 Md). Le taux de remplissage des avions d’Air Mauritius était de 78,4 %, une régression de 0,5 %. Mais, s’il y a un domaine qui respire la bonne santé, c’est le fret, en progression de 12,3 %. Cela permet une hausse de 6,2 % des revenus dans le secteur fret.

Plusieurs raisons expliquent le bilan négatif au niveau du chiffre d’affaires. Le prix du baril du kérosène a connu une majoration de 24,5 % en moyenne. Et cela a obligé Air Mauritius à débourser Rs 920 M de plus. Puis, la compagnie investit lourdement dans le renouvellement de sa flotte. Ces dépenses  ont ainsi augmenté de Rs 650 millions sur l’année. Le troisième élément est une hausse salariale. Un bond de Rs 390 millions  dans l’enveloppe salariale.

MK soutient que sans ces trois grands axes qui ont occasionné des dépenses additionnelles de Rs 2 Md, les comptes « auraient été à l’équilibre sans l’impact néfaste de la hausse du carburant. »

Et l’heure n’est pas encore aux réjouissances. Air Mauritius n’est pas sortie de la zone de turbulences. « L’année en cours, qui reste une année de transition, s’annonce compliquée. » Pour mieux affronter cette mauvaise passe, elle continue à se restructurer et à renouveler sa flotte.

Durant cette année financière, Air Mauritius accueillera quatre nouveaux avions (deux A330neo et deux A350-900) et réaménagera les cabines de deux A340. Des investissements massifs qui auront leur impact sur les comptes. À cela, il faut ajouter l’évolution du prix du baril qui reste une incertitude et les données actuelles ne permettent pas de prédire une baisse du prix dans un avenir proche.

« Dans ce contexte, la compagnie a demandé que sa mission de service public et sa contribution à l’économie soient mieux accompagnées. »

Classement Skytrax : Air Mauritius monte en flèche

Air Mauritius prend des couleurs. Dans le classement des compagnies aériennes, rendu public mercredi, MK gagne huit places (61e) par rapport à l’année dernière. Cependant, ce qui est plus intéressant, c’est qu’elle a été classée à la 8e place au niveau du classement des compagnies ayant fait le plus de progrès en 2019. Sur le plan africain, Ethiopian Airlines demeure la meilleure classée, avec une 44e place en 2019 .Suivent South African Airways (46e) et Air Mauritius. Loin derrière, Air Seychelles (88e) avec une quatrième place pour le continent africain. Tout en haut du classement mondial, à la 1re place, on retrouve Qatar Airways, nommée compagnie de l’année 2019. Elle devance Singapore Airlines et All Nippon Airways. Ensuite viennent dans l’ordre, Cathay Pacific et Emirates Airlines. Selon Skytrax, Air Mauritius est une compagnie 4-étoiles. Le maximum étant 5. À savoir que Skytrax est un organisme de consultation basé à Londres au Royaume-Uni, effectuant diverses recherches pour les compagnies aériennes. Il effectue des surveillances statistiques sur les voyages internationaux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !