Actualités

Examens nationaux : résultats «catastrophiques» pour les élèves de Grade 9

Photo d'illustration

Les enseignants ont terminé la correction des questionnaires des élèves de Grade 9 (Form III). Ils affirment que les résultats sont catastrophiques dans les collèges public et privés. Les élèves n’ont d’autre choix que de changer de filière ou d’avoir une promotion automatique pour 2019.

À partir de la semaine prochaine, les parents se rendront dans les différents collèges que fréquentent leurs enfants pour récupérer les résultats. La déception sera grande aux dires des enseignants. La présidente de la Government Secondary School Teachers Union (GSSTU), Preety Ramjuttun, souligne ceci : « La performance des élèves est désastreuse dans les collèges régionaux de l’État en mathématiques et les matières scientifiques, surtout en physics. Cette façon de faire va tuer l’intérêt que les élèves doivent avoir pour de telles matières… » 

Ally Yearoo  de  l'Education Officers Union (EOU), avance pour sa part que le pourcentage de réussite dans les collèges régionaux s’élève à 30% et de 70% dans les autres établissements de l’île. Il souligne que ceux qui avaient opté pour les matières scientifiques pour 2019 ont changé de filière. Ils ont ainsi choisi de prendre l’économie et la comptabilité pour le Grade 10.

Soulignons que les questionnaires de ces épreuves sont travaillés au niveau de chaque collège. Cette situation provoque en ce moment un cafouillage dans le planning des enseignants pour l’année prochaine.

Dans certains cas, les responsables de collèges se sont vu obligés d’accorder une promotion automatique à certains élèves, se basant pour cela sur le comportement de l’élève au collège.

Dans le privé

Les responsables des collèges du privé s’inquiètent eux quant à leur survie en voyant les résultats des élèves de Grade 9. Le secrétaire de la Managers of Private Secondary Schools Union (MPSSU), Ramparsad Mungar, confie : « À la lumière des derniers résultats et, voyant la tendance, nous risquons de perdre beaucoup de nos élèves. Ceux qui ont mal travaillé préfèreront aller vers une autre filière. Avec l’arrivée des académies en 2021, les meilleurs opteront pour ces établissements.» Selon ses prévisions, il pense que le privé perdra une moyenne de 50% de ses élèves avec les résultats qui sont obtenus. 

Questionnaires mal posés

Lors des examens de Grade 9 au mois d’octobre dernier, les élèves et les enseignants avaient fait ressortir les difficultés pour terminer les questions. Certains ont même affirmé que certaines questions ne figuraient pas dans le programme d’études. Preety Ramjuttun ainsi que d’autres enseignants proposent que les enseignants soient partie prenante dans la préparation des questionnaires.  

Rapport et statistiques 

Les enseignants souhaitent avoir une part active dans la préparation des questionnaires nationaux. Brijanand Sumessur, le président de l’EOU avance que le pourcentage de réussite aux examens nationaux sera meilleur, si la préparation des questionnaires se faisait par un panel d’enseignants venant de différents établissements secondaire de l’île.  De plus, le ministère aurait tout à gagner s’il rendait publics les statistiques et rapports sur le travail des élèves afin de connaitre la tendance.
 

Related Article