Live News

Examens à l’UoM : un sergent du CCID pris en flagrant délit de tricherie

Croyant pouvoir tricher afin d’obtenir une bonne note à des examens de Management et Leadership, un sergent a reproduit sur son questionnaire les réponses qui se trouvaient dans une copie de l’épreuve dissimulée dans sa poche. Un examinateur de l’UoM l’a pris en flagrant délit. Le sergent a été expulsé. Selon un inspecteur, il ne serait pas le seul candidat à avoir triché lors de ces épreuves.

Un sergent du Central Criminal Investigation Department (CCID) a été expulsé d’une salle de l’université de Maurice (UoM). Un Lecturer qui était l’examinateur ce jour-là l’aurait surpris en train de tricher à une épreuve menant à l’obtention d’un certificat en Management et Leadership. 

Le sergent a été disqualifié et son questionnaire a été mis sous scellés. Le cas a été rapporté au bureau du commissaire de police et au Mauritius Examinations Syndicate (MES) le vendredi 29 novembre 2019. Mais le sergent ne serait pas le seul à avoir triché à cet examen… 

Selon nos renseignements, c’est le dernier jour des examens, soit vendredi dernier, que ce cas de tricherie a été recensé. « Depuis environ un an, l’UoM dispense des cours en Management et Leadership à plusieurs sergents et inspecteurs de police. Le but est de les aider à avoir les outils pour mieux gérer leurs unités et de raffermir leur sens de leadership. Les candidats ont pris part à l’épreuve finale lundi, mercredi et vendredi derniers », explique une source proche de l’UoM. 

Elle ajoute que tout s’est bien déroulé, du moins jusqu’à vendredi. Le questionnaire portait sur un exercice d’Action Planning. « Pour jouer au plus fin, le sergent a sorti de sa poche une copie de l’exercice et il a commencé à reproduire les réponses. Le surveillant l’a repéré. Le sergent a immédiatement été expulsé de la salle d’examen », raconte la source. 

«Pas suffisamment de temps pour les révisions»

Un inspecteur avance sous le couvert de l’anonymat que le sergent ne serait pas le seul à avoir triché à ces examens. « Ces épreuves finales ont été ponctuées par beaucoup de cas de tricherie. Nombre de candidats sur les 35 sergents et inspecteurs qui ont pris part à l’examen avaient produit des copies des exercices. Dommage que le sergent concerné soit le seul à avoir été pris en flagrant délit », explique-t-il. 

Il trouve cette situation, qui fait grand bruit aux Casernes centrales, à la fois triste et honteuse pour la force policière. « Mais nous comprenons les agissements des candidats. Ils n’ont pas eu suffisamment de temps pour réviser avant ces examens en raison de la campagne électorale », fait ressortir l’inspecteur. 

Le commissaire de police, Mario Nobin, a été sollicité par Le Défi Quotidien le mardi 3 décembre, dans la soirée, mais en vain. L’inspecteur Shiva Coothen, qui est responsable de la cellule de communication de la police, a, pour sa part, déclaré : « S’il y a des preuves, les examinateurs prendront les décisions qui s’imposent au moment de la correction des épreuves. » Il a ajouté qu’une enquête départementale sera ouverte.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !