Live News

Examens d’entrée : les résultats des aspirants médecins créent la déception 

Les résultats des aspirants médecins au Pre-Registration Entry Examination (PREE) et au Medical Registration Examination (MRE) sont tombés le jeudi 15 août 2019. Mais c’est surtout le taux de réussite du premier nommé qui crée la déception. Sur les 132 candidats du PREE, seulement 34 % ont réussi et une dizaine uniquement ont pu traverser la barre des 100 points sur les 150 qu’il est possible de décrocher au maximum. 

Depuis l’introduction de ces épreuves en 2016, le taux de réussite a toujours été bas, surtout celui du PREE qui est l’examen d’entrée des aspirants médecins qui veulent faire leur internat dans les hôpitaux publics. « Nous sommes déçus », a déclaré Shyam Purmessur, président du Medical Council. « Nous analyserons les résultats. Nous soumettrons nos recommandations au ministère de la Santé. » 

C’est le sous-comité de l’éducation  chargé du Continuous Professional Development qui passera en revue les résultats et le profil de chaque candidat. Il tiendra compte des résultats obtenus par ce dernier aux examens de fin de cycle secondaire, de l’université à laquelle il a étudié et du nombre de fois auxquelles il a participé au PREE. 

Shyam Purmessur déplore le fait que les examens ne reflètent pas le contexte mauricien. Les questionnaires sont préparés par le National Board of Examinations of India en collaboration avec le Mauritius Examinations Syndicate. La Medical and Health Officers Association est du même avis. Vinesh Sewsurn, son président, rappelle que l’association n’a eu de cesse de contester ces examens. Selon elle, ils ne sont pas à la portée de tous les candidats mauriciens car le curriculum de l’Inde est différent. 

Vinesh Sewsurn est d’avis que ceux qui ont fait leurs études en Inde ou au Pakistan, par exemple, ont de meilleures chances de les réussir en comparaison avec ceux qui ont étudié en France ou ailleurs. « Nous avons toujours suggéré que ces examens soient calqués sur le Professional and Linguistics Assessments Board de la Grande-Bretagne ou du United States Medical Licensing Examination pour mettre tout le monde sur le même pied d’égalité », a-t-il expliqué. 

Pour ce qui est du MRE, l’autre examen qui permet aux médecins ayant fait leur internat d’être enregistrés comme généralistes, le taux de réussite est mieux, s’élevant à 79 %. Pour Shyam Purmessur, cela démontre qu’à l’issue de leur internat, les aspirants médecins ont une meilleure compréhension du système de santé local.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor