Xplik ou K

Ex-maisons CHA : pas de compensation pour ceux ayant déjà réparé leur dalle

Mahen Jhugroo Le ministre Mahen Jhugroo lors de sa visite à Petite-Rivière.

Jocelyn V., un habitant de Cité Bethel, Petite-Rivière, explique qu’en juin, le ministre du Logement et des Terres  avait rendu visite à plusieurs familles qui vivent dans les maisons ex-CHA construites dans les années 1960. Ces familles  font face à des problèmes relatifs à la dalle de leur maison.

«Ils ont même annoncé l’instauration d’un comité pour les 26 familles, et nous ont aussi expliqué que nous devions bénéficier d’une compensation de Rs 75 000 à Rs 80 000 pour les travaux. De mon côté, comme la dalle s’effritait dangereusement, j’ai entamé les travaux petit à petit », indique Jocelyn. Il a, toutefois, eu la désagréable surprise de recevoir une lettre lui indiquant qu’il n’était pas éligible pour une compensation. Jocelyn proteste, car il considère que les personnes ayant déjà entrepris les travaux pour leur dalle doivent également recevoir la compensation. Il explique : « J’ai emprunté la somme de
Rs 100 000 quatre fois auprès de la banque pour refaire la maison. Je rembourse toujours ces prêts. Cette compensation, même si elle ne couvre pas l’intégralité de mon emprunt, me soulagerait financièrement. Je ne suis pas le seul dans cette situation ».

Selon Gilles L’Entêté, le CEO  de la NHDC, il y a des critères spécifiques pour bénéficier de cette compensation.

« Ces critères sont établis par le gouvernement qui offre cet argent. Cependant, parmi les 26 applications reçues, uniquement 12 d’entre elles ont été approuvées. Certaines personnes ne bénéficieront pas de cette aide, puisque la dalle de leur maison a déjà été refaite. Ceux, dont la maison se trouve toujours dans un piteux état, peuvent faire une application. Un inspecteur se rendra sur les lieux pour vérifier l’état de la maison »,  précise-t-il.