Live News

Évasion de sept mineurs du centre de détention de Petite-Rivière : les fugitifs ont emprunté le tracé du métro pour rallier Barkly

Évasion de sept mineurs du centre de détention de Petite-Rivière Les jeunes détenus n’ont pas hésité à s’en prendre à un policier qu’ils ont ligoté et enfermé dans une cellule.

Digne d’un scénario de Prison Break, sept jeunes ont échafaudé un plan et ont pu s’enfuir du Juvenile Detention Center à Petite-Rivière. Ils ont agressé et enfermé un policier dans une cellule avant de prendre la fuite dans la soirée du dimanche 12 janvier.

Ils n’ont pas froid aux yeux. C’est le moins que l’on puisse dire de ces sept jeunes. Incarcérés au Juvenile Detention Center de Petite-Rivière après leur mise en examen pour vol devant la justice, ces délinquants ont choisi la nuit de dimanche pour mettre à exécution leur plan d’évasion. Vers 20h30, un policier de service au Juvenile Detention Center, qui se trouve à l’étage du poste de police de Petite-Rivière, est sollicité par un des détenus qui veut se rendre aux toilettes.

Le policier, ignorant les intentions réelles du détenu, s’y exécute. Et c’est le moment choisi par les délinquants pour passer à l’acte.

Alors que le détenu mettait trop de temps dans les toilettes, le policier est parti aux renseignements. C’est à ce moment que son calvaire a commencé. Le mineur, sans crier gare, est sorti des toilettes avant de s’en prendre violemment au policier. Le malfrat étrangle le policier et ce dernier est réduit à l’impuissance, arrivant difficilement à se défendre. L’agresseur s’est vite emparé des clefs des cellules pour libérer six autres mineurs. La situation a vite dégénéré. Le policier s’est retrouvé seul face aux mineurs déchaînés. Les images des caméras CCTV sont troublantes. Dans un premier temps, le policier est immobilisé par un des mineurs. Puis, avec aisance, les malfrats ont attaché les mains du policier avant de l’enfermer dans une cellule. Les mineurs ont aussi subtilisé le téléphone cellulaire du policier pour l’empêcher de donner l’alerte.

Ensuite, ils ont quitté l’enceinte du centre de détention pour mineurs en prenant la fuite d’une terrasse.

Finalement, l’alerte a été donnée après qu’un individu ait été témoin de cette évasion en pleine rue. Une fois hors du poste de police, les sept mineurs se sont rendus à Barkly en empruntant le tracé de Metro Express. Une fois à Barkly chez l’un des mineurs, ils ont mangé à leur faim avant de reprendre la route.

Recherchés, ils ont été repérés par une patrouille de la Criminal Investigation Division de la Western Division, dirigée par le surintendant   Bansoodeb. En voyant les policiers, les mineurs ont pris la poudre d’escampette dans différentes directions.

À lundi soir, six des sept évadés ont été repris par la police. Le septième est toujours activement recherché.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !