Live News

Evacués des centres de refuge : des sinistrés se rendent au jardin de la Compagnie pour protester

Scène de détresse au centre de refuge de St-Malo, à Baie-du-Tombeau, ce mardi matin 17 juillet. L’évacuation des sinistrés du cyclone Berguitta y a débuté avec l’aide d’un fort contingent de policiers.  
Au moins huit familles, soit une vingtaine de personnes, étaient concernées par cet exercice qui s’est déroulé dans le calme, malgré l’indignation des réfugiés. Ces derniers ont quitté le centre en larmes. Certains ont même décidé de se rendre au jardin de la Compagnie pour protester contre cette décision, tout en affirmant qu’ils ne savent pas où aller. Ils soulignent qu'ils ont été contraints de plier bagage. 

«Ce n’est pas possible. Je me demande si le gouvernement a vraiment un cœur. Nou ki finn met zot a sa plas-la. Mo dir gouvernma ki nou pa bann zanimo. Nou bann humain parey kouma zot», lâche une sinistrée en pleurs. 

Un grand nombre d'entre eux ne savent pas où aller, encore moins où garder leurs affaires. «Certains sont allés chez leurs proches, mais ils devront dormir dans la cour», confie une autre. 
Ces familles n’ont qu’un souhait : avoir une maison décente. Du côté de la police, l’on affirme que l’exercice s’est déroulé dans le calme. «C’est le bon sens qui a prévalu aujourd’hui, le dialogue. Tout se passe sans aucun incident», a indiqué un policier.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !