Xplik ou K

Études en Inde : les conditions de vie d’un groupe d’étudiants décriées

Études en Inde La chambre dans la ‘guest house’, avec des lits sans matelas.L’état de la plaque à gaz…… et du réfrigérateur

Devi*(prénom modifié) a sollicité notre rédaction pour exposer les conditions de vie de sa fille en Inde. Celle-ci a décroché une bourse d’études après avoir complété des cours à l’Université de Maurice.

Elle s’est rendue en Inde le 25 juillet dernier pour compléter sa formation universitaire. Selon sa mère, sa fille et six autres étudiants mauriciens font face à des difficultés auxquelles ils n’étaient pas préparés.

« Ces étudiants, pourtant boursiers, ne bénéficient d’aucune sécurité sur leur lieu de résidence. Et les logements qui leur ont été alloués ressemblent plus à des chambres d’une ‘guest house’ que d’un campus», déplore la mère. « Les Mauriciens ont été informés qu’ils seraient hébergés temporairement dans ce type de logements jusqu’au début des cours, car les chambres du campus sont en rénovation. Les cours ont démarré, mais les étudiants vivent toujours en ces lieux. Ils doivent payer chacun Rs 280 par jour pour la chambre, les frais du repas exclus», peste cette maman indignée. Devi affirme avoir téléphoné au ministère de l’Éducation mais, selon elle, nul n’a pu lui donner des explications satisfaisantes « J’ai appelé le haut commissariat de l’Inde, mais la responsable des boursiers n’a pas daigné recevoir les parents. »

La rédaction a contacté une responsable de communication auprès du haut-commissariat de l’Inde à Port-Louis. Elle affirme que les étudiants mauriciens et leurs parents avaient été avertis des problèmes auxquels ils pourraient faire face une fois en Inde. À cet effet, une rencontre de 45 minutes avait été organisée spécialement pour donner ces informations. « C’est très récurrent que les étudiants soient hébergés dans des ‘guest houses’. Ils avaient été informés le 23 juillet avant leur départ. Concernant les dépenses qu’encourent en ce moment les étudiants mauriciens, sachez que ces frais supplémentaires leur seront remboursés», précise la responsable de communication.