People

Étoile montante : Virginie Gaspard de VIBE à The Voice France

Virginie Gaspard Virginie Gaspard est sur un petit nuage.

Virginie Gaspard est la voix mauricienne qui participe à la huitième saison de The Voice qui a démarré le samedi 9 février et qui est diffusée sur TF1. La finaliste de la première édition de VIBE se présentera aux auditions à l’aveugle du télé-crochet français ce samedi 9 mars, pour convaincre le jury composé de Julien Clerc, Jenifer, Mika et Soprano.

C’est une jeune maman qui réalise son rêve d’adolescente. Grâce à un appel, Virginie Gaspard, âgée de 29 ans et originaire de cité-La Cure qui habite maintenant le village Kewal Nagar à Belle-Rive, est sur un petit nuage depuis que l’équipe The Voice France l’a contactée. Elle se souvient de ce jour comme si c’était hier. La bonne nouvelle est tombée quelque temps après la grande finale de la première édition VIBE. Organisée par le MCB Group, cette émission de chant, qui promet de faire émerger de nouveaux talents mauriciens, s’est tenue le 6 juillet 2018.

« Je vaquais à mes occupations quand j’ai reçu un appel d’un numéro international. Une voix féminine s’est présentée, m’expliquant que l’équipe de The Voice avait suivi mon aventure sur VIBE. Puis elle m’a annoncé que j’étais invitée à participer au pré-casting. J’étais agréablement surprise et heureuse. J’ai accepté d’emblée », confie Virginie Gaspard.

« L’instant présent à fond »

Après avoir raccroché, Virginie Gaspard se rend compte qu’elle ne dispose pas des moyens suffisants pour se rendre à Paris. Au même moment, son téléphone sonne. Alain Law Min, Chief Executive Officer (CEO) de la MCB, l’informe qu’elle est choisie pour passer les auditions de The Voice. « Il m’a ensuite dit que la MCB allait prendre tous les frais en charge et que je n’avais qu’à faire mes valises et me présenter à l’aéroport. »

‘Mo kontan lamizik e lamizik kontan mwa’. Elle vit en moi… j’ai toujours su qu’elle m’emmènerait loin…»

Virginie Gaspard qualifie son aventure à Paris de « brève mais intense ». Depuis 2012, elle rêvait de participer à The Voice. « Sur la scène, j’ai voulu profiter de l’instant présent à fond. » Elle ne dévoilera pas les résultats de ces auditions à l’aveugle. Il faudra suivre l’émission, à partir de 21 heures (heure française) ce samedi 9 mars sur TF1, pour connaître la suite de l’aventure de notre compatriote. Virginie Gaspard affirme qu’au fil des années, la musique lui a toujours permis de s’exprimer, que ce soit lors des Music Days à l’école, au collège et d’autres événements. Elle ne reçoit que des commentaires positifs. « Mo kontan lamizik e lamizik kontan mwa. Elle vit en moi ! » Elle est décrite comme une chanteuse naturelle comme on la qualifie en France.

Elle confie qu’elle veut faire de sa passion son métier. « La France valorise l’art sous toutes ses formes et la musique s’y pratique comme un métier. » Elle chante depuis qu’elle est toute petite car, dit-elle, elle est issue d’une famille où la musique occupe une place importante. « Ma maman, mes tantes et mes oncles ne rataient jamais une occasion pour chanter et jouer de la musique à chaque événement familial. Quand je chantais, mon oncle me donnait Rs 10 », raconte cette ancienne élève de Père Laval R.C.A School à Ste-Croix et Cœur Sacré de Jésus R.C.A School à Port-Louis.

Collégienne au Renganaden Seeneevassen SSS, Virginie met fin à sa scolarité après la Form IV (désormais connue comme le Grade 10). « J’avais des problèmes familiaux. J’étais rebelle et ma mère a pris la décision de me placer dans un centre de réhabilitation », explique la cadette d’une fratrie de quatre enfants. Elle ajoute que c’était un mal pour un bien. « Tel un caméléon, je me suis adaptée aux différentes situations pour n’en tirer que le meilleur. » Elle quitte le centre après deux ans.

À 18 ans, Virginie épouse celui qu’elle aime depuis qu’elle avait 14 ans. Le couple a deux enfants. Kendra aura dix ans en mars et Kellan en a neuf. Elle enchaîne avec les petits boulots. Elle a été plongeur dans un restaurant, employée dans des maisons de jeux, babysitter, employée d’un centre d’appels ou encore femme de ménage. « Cependant, j’ai toujours su que la musique m’emmènerait loin. »

On me dit que mon timbre de voix se prête bien au blues et au jazz…»

Au bout de cinq ans, le couple décide de se séparer. Pendant deux ans, Virginie Gaspard vit seule avec ses deux enfants. Pas pour longtemps ! À travers son ami de longue date Damien, elle fait la connaissance de Joël qui est musicien. « En fouinant dans mon téléphone, Damien a découvert quelques chansons. Il a cru que c’était ma sœur qui interprétait les morceaux. Quand il a su que c’était ma voix, il m’a fait rencontrer Joël. » Il invite Virginie Gaspard à chanter avec lui dans des fêtes et lors d’excursions sur les catamarans. « Joël m’a toujours encouragée à suivre ma passion. Il a contribué à ma stabilité », dit-elle. Cela fait six ans qu’ils vivent ensemble. Ils ont une fille de quatre ans qui s’appelle Kenzell.

En 2017, Damien inscrit Virginie Gaspard, sans qu’elle le sache, au concours VIBE Moris. « Il remplissait déjà le formulaire d’inscription mais il ne connaissait pas ma date de naissance. Il m’a appelée et il a été obligé de tout dévoiler », relate la jeune femme. Quelque temps après, elle est surprise d’apprendre qu’elle a été retenue pour les auditions devant se tenir au J&J Auditorium à Phœnix. « Dès que j’y ai mis les pieds, je me suis dit : ‘Ça ne rigole pas ici ! »

Lors de sa première prestation, elle chante Hallelujah, de Jermaine Edwards. Elle est choisie pour passer la deuxième audition. Elle interprète A Natural Woman d’Aretha Franklin. Graduellement, la jeune femme prend goût à la scène de VIBE. Elle rencontre Linzy Bacbotte-Raya, son idole. « Un jour, je nettoyais les toilettes à la maison quand l’équipe VIBE m’a appelée et elle m’a annoncé que j’étais parmi les 48 candidats retenus. J’étais très contente. »

Les choses sérieuses commencent et elle doit assister aux répétitions. Sa sœur s’occupe de ses trois enfants en son absence. « Les séances de coaching m’ont appris à gérer mes émotions. Puis il y a l’interaction avec le public. Tout cela m’a aidée à renforcer ma confiance en moi. À ce stade de la compétition, je voulais uniquement profiter de chaque instant passé avec l’équipe et apprendre le maximum. Linzy nous a appris à chanter non seulement avec notre voix mais aussi avec notre corps. »

Lors du premier prime, Virginie Gaspard entonne Family Portrait de Pink. « On me dit que mon timbre de voix se prête bien au blues et au jazz. Je suis donc sortie de ma zone de confort pour la prochaine étape. J’ai chanté Still Got The Blues de Gary Moore. »

Virginie se hisse ensuite parmi les huit finalistes. Pour la finale, elle choisit de dédier Turn Your Lights Down Low de Bob Marley à son amour Joël. « C’était difficile mais j’ai quand même accepté de relever le défi », conclut-elle.

virginie
De g. à dr. : Alain Law Min, Chief Executive Officer de MCB Ltd, apporte son soutien à Virginie Gaspard (qui est ici en compagnie de sa fille).

Alain Law Min, CEO de MCB Ltd : «Nous serons avec Virginie à chaque étape de cette nouvelle aventure»

Alain Law Min nous parle de VIBE, une création de la MCB, et du soutien apporté à Virginie Gaspard afin de rendre possible sa participation à la saison 8 de The Voice France. « Pour la MCB, VIBE n’est pas qu’un simple concours de chant. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre programme de Corporate Sustainability, ‘Success Beyond Numbers’, qui s’appuie notamment sur le développement de l’économie locale. Il faut savoir que VIBE c’est aussi toute une équipe qui s’active en coulisses pour monter le show et en faire une émission de qualité. Il s’agit donc également de valoriser tant les métiers de la scène que les artistes. La preuve : aujourd’hui, VIBE est un vrai tremplin qui permet de faire émerger des talents locaux. Nous sommes extrêmement heureux et fiers d’accompagner Virginie dans son parcours à The Voice. Lorsque cette opportunité s’est présentée, il nous a paru tout à fait naturel de la soutenir, de l’aider à tenter sa chance en France et de pouvoir ainsi montrer au monde le fort potentiel de nos compatriotes. VIBE a été le début d’une belle histoire pour Virginie. Nous serons avec elle à chaque étape de cette nouvelle aventure qui débute. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective