Politique

Estimant le pays «en danger» : Paul Bérenger prêt à ne pas se présenter comme PM aux prochaines élections 

Paul Bérenger et d’autres membres du MMM ont participé à la fête de fin d’année du comité régional mauve de la circonscription no 19. Paul Bérenger et d’autres membres du MMM ont participé à la fête de fin d’année du comité régional mauve de la circonscription no 19.

C’est un Paul Bérenger se disant inquiet pour le pays et la population qui s’est exprimé le vendredi 20 décembre 2019 à Roches-Brunes. Participant au dîner de fin d’année du comité régional du Mouvement militant mauricien (MMM) du no 19 (Stanley/Rose-Hill), le leader des mauves a souligné l’importance de « s’organiser pour faire face au danger que représente ce gouvernement pour la démocratie ». Il est allé jusqu’à dire que s’il fallait que lui et Navin Ramgoolam ne se présentent pas comme Premiers ministres aux prochaines législatives, ils le feraient. « J’ai eu l’occasion d’aborder le sujet avec mon voisin (NdlR : Navin Ramgoolam). Me nou a rekoz tousala pli divan… » a-t-il expliqué. 

Il a ajouté qu’il éprouve beaucoup d’inquiétude pour le pays. « Ce gouvernement est un danger pour la démocratie. Se mo pli gran traka. Se pourkwa, ek mo pou vinn lorla pli divan, si bizin Paul Bérenger ek Navin Ramgoolam retir zot kom Premye minis evantiel dan lintere pei, bizin fer li », a-t-il dit. 

Une autre partie de son discours était axée sur les dernières élections générales. Il a remercié les militants pour leur engagement lors du scrutin du 7 novembre. « Nous venons de vivre une élection. Nous avons pris un sale coup… Sa pa ti fasil pou nou tou. Me an tou ka, mersi bokou… Finn ena boukou kitsoz dan sa eleksion la. Nous y reviendrons en détails en temps et lieu », a indiqué Paul Bérenger.

Vendredi, le leader du MMM a aussi eu une pensée spéciale pour la famille du pompiste Rohit Gobin, qui est mort dans l’accident de Wooton, et celle de l’autre pompiste Daniel Lamarque, blessé lors de ce drame. Paul Bérenger a déploré « la manière de faire de la police » qu’il juge « inacceptable ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !