Live News

Escroquerie : un faux préposé de la MRA arrêté

Sockalingum Veerasawmy  Sockalingum Veerasawmy

Le vendredi 15 mars, la Central Investigation Division de Quartier-Militaire a arrêté Sockalingum Veerasawmy, 42 ans, alias Azagen. Recherché depuis trois mois, dans le cadre d’une affaire d’escroquerie, il est accusé provisoirement d’usurpation d’identité.

Le propriétaire d’un snack avait porté plainte contre lui à la police de Quartier-Militaire en décembre 2018. Bien qu’il ait nié sa culpabilité, il a été identifié par le plaignant comme celui qui s’est fait passer pour un préposé de la Mauritius Revenue Authority (MRA).

Mardi le 18 décembre 2018. Un sexagénaire, gérant d’un snack à La Valette se fait escroquer. Selon ses dires, alors qu’il était dans son snack, vers  12 h 30, l’individu est entré. Deux clients prenaient leur repas.

Azagen se serait fait passer pour un client. Quand le commerçant est venu prendre sa commande, il aurait sorti un badge avec sa photo indiquant qu’il serait un préposé de la MRA. Il aurait indiqué au gérant qu’il allait engager des poursuites contre lui.

Il se serait levé et se serait dirigé vers la table où se trouvaient les deux autres clients. Il aurait reniflé leurs verres et aurait estimé qu’ils consommaient de l’alcool. Il aurait menacé d’arrêter tout le monde pour consommation et vente illégale d’alcool. Le gérant n’a pas soupçonné un instant que les deux clients étaient complices du prétendu agent de la MRA. Ils lui auraient dit qu’il ne souhaitaient pas d’ennui et lui aurait proposé un arrangement, soit un billet de Rs 1 000 pour étouffer l’affaire.

Azagen aurait réclamé au gérant Rs 50 000 pour éviter d’être pris en contravention et voir son permis suspendu. Le commerçant lui a remis Rs 11 000 et le prétendu agent aurait déclaré cette somme insuffisante. Il aurait alors tenté de contacter son supérieur.

Pris de panique, le gérant aurait remis Rs 26 000. Après son départ, il s’est rendu compte que l’homme était un faux agent et que les deux autres clients étaient ses complices. La somme arnaquée s’élève à Rs 37 000. Il a aussitôt porté plainte.

La Central Investigation Division de Quartier-Militaire poursuit son enquête dans cette affaire. Les deux complices auraient été identifiés et leur arrestation serait imminente.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !