Faits Divers

Escroquerie : il tente de soutirer Rs 300 000 à un entrepreneur

Deomohunsing R., 58 ans, un policier interdit de ses fonctions, refait parler de lui. En liberté conditionnelle pour escroquerie, il récidive. Il a été appréhendé le lundi 11 février par la Central Investigation Division de Port-Louis Sud. Il s’était fait passer pour un préposé de la Mauritius Revenue Authority afin de soutirer Rs 300 000 à un entrepreneur.

L’entrepreneur a expliqué avec moult détails à la police que c’est le 8 janvier que le suspect a pris contact avec lui à travers son cellulaire. « J’étais à la rue Deschartes vers 10h30, lorsque j’ai eu un appel d’un numéro inconnu », relate-t-il. Il décroche et entend aussitôt la voix d’un homme.

« Il s’est présenté comme étant un certain Seegoolam et a dit travailler pour la Mauritius Revenue Authority (MRA) », poursuit-il. Sans perdre de temps, son interlocuteur enchaîne. « Linn dir mwa ki ena enn kayss la drog kont mwa et ki Adsu pou vinn fer la fouy kot mwa. Linn dir ki mo pou bizin vinn zwen li. »

Le rendez-vous est fixé, à 11 heures, aux jardins des Salines. L’entrepreneur le rencontre. Le pseudo préposé de la MRA l’informe qu’il est endetté. « Il m’a dit que je devais Rs 2,8 millions à l’organisme. » L’inconnu lui offre cependant une porte de sortie. « Il m’a dit de lui remettre Rs 300 000 pour que l’affaire soit résolue. » Avant de donner son accord, le jeune homme a rétorqué qu’il devait consulter ses parents. Les deux hommes se sont alors quittés.

Le lendemain vers 11h30, l’entrepreneur reçoit un nouvel appel. « Il m’a demandé si j’avais fait les arrangements pour effectuer le paiement. Je lui ai dit de me donner jusqu’à lundi pour faire le nécessaire. »

Caution refusée

Ce qui a mis la puce à l’oreille de l’entrepreneur c’est que le pseudo représentant de la MRA lui a demandé clairement de ne pas venir le voir à son bureau et lui a donné un autre lieu de rendez-vous. L’entrepreneur s’est rendu au poste de police des Casernes centrales, samedi, pour porter plainte pour extorsion.

Le suspect a été piégé lundi matin par les limiers de la Central Investigation Division de Port-Louis Sud. C’est ainsi que les enquêteurs ont su que l’individu était Deomohunsing R.

Ce dernier a en partie expliqué ce qui s’est passé, mais a nié avoir voulu escroquer l’entrepreneur. Son cellulaire a été saisi pour les besoins de l’enquête, afin de vérifier les messages et appels échangés avec l’entrepreneur. Il a passé la nuit de lundi en cellule policière.

Mardi, il a comparu devant la cour correctionnelle de Port-Louis et a répondu d’une accusation provisoire d’escroquerie. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution. Il est prévu qu’il donne sa version en présence de son homme de loi.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !