Live News

Escroquerie : il paie Rs 600 000 pour un camion qu’il n’a jamais vu

cour intermédiaire L’accusé devra retourner à la cour intermédiaire le 17 mai 2018.

Abdool Amzaad Majie, habitant de Plaigne-Magnien, a été reconnu coupable d’escroquerie, le jeudi 26 avril, devant la cour intermédiaire. Il est accusé d’avoir escroqué Rs 600 000 à un habitant de l’Escalier de 38 ans, le 15 août 2011 à Curepipe. Les plaidoiries sur la sentence ont été fixées au 17 mai.

Le prévenu avait déclaré à un chauffeur de 55 ans, employé d’Air Mauritius, qu’il avait un camion Mitsubishi à vendre pour la somme de Rs 1 150 000. Plus tard, il a répété la même fausse information à la victime. Tous trois se sont alors donnés rendez-vous à Curepipe en août 2011.

Selon la victime, Abdool Amzaad Majie lui a montré la photo d’un camion de 2009 avant de lui demander de lui remettre Rs 600 000 comme premier paiement pour la transaction. Convaincue de faire une bonne affaire, la victime est entrée dans sa voiture avec l’accusé et lui a remis l’argent. L’escroc a alors pris son portable et a fait semblant de parler au propriétaire du véhicule mis en vente. Puis, il a raccroché et a annoncé que le chauffeur du camion était en route pour Curepipe dans le camion pour que la victime puisse voir le véhicule. Toutefois, le prévenu devait disparaître avec l’argent.

La version de la victime a été corroborée par celle de l’employé de la compagnie nationale d’aviation. Abdool Amzaad Majie, lui, a nié les accusations portées contre lui. Poursuivi en cour, il plaide non coupable. La magistrate Darshana Gayan a, dans son verdict, souligné les contradictions mineures entre les versions données par la victime et l’employé d’Air Mauritius. Notamment sur les dates des événements. La cour a conclu que ces contradictions sont mineures vu le temps écoulé entre la date du délit allégué en 2011 et celle de l’audition des témoins en 2018. Tenant compte de tous ces éléments, la magistrate a déclaré l’accusé coupable.