Live News

Escroquerie alléguée : une pensionnée remet Rs 350.000 à un faux entrepreneur

Devika, une pensionnée de 69 ans habitant Quatre-Bornes, vit dans le tourmente après avoir été victime d’une escroquerie. L’individu a profité de la vulnérabilité de la victime pour lui soutirer la somme de Rs 350 000.

Les faits remontent au 20 août dernier. Ce jour-là, Devika s’est rendue à Port-Louis. Vers 9 heures, elle se trouvait sur un arrêt d’autobus à Quatre- Bornes. Elle a alors été approchée par un jeune homme qui avait l’air aimable. « Li dir mwa ou bien resamble mo mawsi. Li finn koumans koz ar mwa ziska nou rant dan bis ensam. Li dir li pe al Port Louis li osi », relate Devika.

 L’inconnu s’est présenté comme un certain Deven et a engagé la conversation sur sa famille, sur le nombre d’enfants qu’elle avait et ceux qui habitent sous son toit. Sans hésitation, elle lui a tout révélé, en parlant même d’un projet de rénovation totale de sa maison et de sa terrasse. Toute de suite, l’escroc a indiqué qu’il était un entrepreneur spécialisé dans les travaux de la rénovation des maisons. « Linn dir mwa li mem pou kapav fer travay la e li pou pran enn pri an gro. Linn pran mo nimero telefonn lakaz e linn dir apre li pou telefonn mwa », a ajouté Devika.

Pendant une semaine, le pseudo Deven a bien planifié son coup pour appâter la victime. Il a passé de nombreux coups de téléphone réclamant plus de détails sur la maison et les travaux de rénovation, sans même se déplacer. Avec le sentiment que la vieille dame a mordu à l’hameçon, il lui a demandé de lui remettre de l’argent pour l’achat des matériaux et qu’il allait évaluer ensuite le coût des travaux.

Il a donné rendez-vous à la dame le 26 août à Quatre-Bornes. « Linn dir mwa donn li Rs 150 000, li pou fer pran marb tousa. Linn al ar mwa labank pou mo tir kas mo donn li. » Le 27 août, soit le lendemain, le pseudo Deven a demandé à Devika de venir à sa rencontre à Port- Louis. Il l’a conduite dans une banque et lui a demandé une somme additionnelle de Rs 200 000, sous prétexte de prendre tous les matériaux nécessaires, y compris les tôles de type profilage. « Mo finn donn li apepre Rs 350 000 an tou. Depi sa, linn disparet, li pann reponn mo call narien », indique Devika.

Une déposition pour embezzlement a été consignée au poste de police de Quatre-Bornes, le 1er septembre, par la victime. L’affaire a été référée au CID de Quatre-Bornes. La victime a donné le signalement du présumé escroc  comme étant un jeune homme de moins de trente ans, mince et de taille moyenne. De plus, il a des problèmes de peau et souffre de décoloration.

La police compte visionner les caméras de surveillance de la banque où le présumé escroc avait accompagné la victime pour pouvoir remonter la piste. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !