Live News

Escroqué par un faux directeur, à Saint-Julien : un médecin investit Rs 1,6 M dans un projet d’aquaponie illusoire

  • Le cerveau de l’arnaque sous les verrous

Un médecin de 42 ans, résidant à Haute-Rive, a investi une somme de Rs 1,6 million dans un projet d’aquaponie, il y a deux ans. Ce, en partenariat avec un jeune homme de 34 ans. Cependant, la société dans laquelle il s’est engagé financièrement n’a jamais existé. Le ‘directeur’ de la fausse compagnie a été arrêté le mardi 21 juin.

Tout a commencé sur Facebook. Le samedi 12 septembre 2020, Karan *(prénom modifié), un médecin affecté à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, tombe sur une annonce. Celle-ci mentionne qu’une compagnie est à la recherche de partenaires pour un projet aquaponique. Le directeur s’agit d’un dénommé M.N., âgé de 32 ans et résidant à Morcellement Riche-Fond, Saint-Julien. 

Intéressé de faire partie du projet, le médecin rentre en contact avec ledit directeur. Après plusieurs échanges via Messenger, un rendez-vous est fixé une semaine après. Le samedi 19 septembre, les deux ‘entrepreneurs’ se rencontrent pour la première fois dans la région de Saint-Julien. C’est alors que M.N. présente au médecin le fameux projet d’aquaponie pour la production de légumes et de poissons. Selon les dires dudit jeune directeur, les bénéfices aillaient être de 10 à 20 % annuellement.

Moins d’un mois après, les deux hommes concluent un contrat, avec l’intention d’aller de l’avant avec ledit projet. Le médecin y investit une somme de Rs 1 603 000. Selon les conditions établies par le soi-disant directeur, le médecin possèderait 70 % des actions et lui le reste. 

Inter

Le dimanche 11 octobre 2020, le médecin remet au jeune directeur un chèque d’un montant de Rs 1 480 000. L’argent en main, le directeur assure le médecin que ledit projet sera très vite concrétisé. 

Cependant, au mois de janvier 2021, le dénommé M.N. lui fait part que le projet aquaponique allait être retardé suite au temps cyclonique et au second confinement lié à la Covid-19. Des justifications qui sont jugées raisonnables par le médecin. Ce n’est qu’en juin 2021, que le solde restant sur la somme d’investissement, soit Rs 122 500, est remis à un certain Hitesh, suite aux instructions de M.N.

Après quinze mois d’attente, la compagnie pour le projet aquaponique n’a jamais été lancée. C’est alors que le médecin commence à avoir des soupçons. Il se tourne vers son partenaire en affaires, M.N., pour s’enquérir de la situation. Mais, ce dernier commence à utiliser des tactiques dilatoires envers le médecin. Cela, avant de rompre tout contact avec lui au mois de mars 2022. 

Inquiété par l’attitude de celui qui possède ses Rs 1,6 million, le médecin mène sa petite enquête sur ledit M.N. C’est alors qu’il apprend que le bureau du soi-disant directeur a déménagé dans la région de Mon-Loisir.

Après avoir réalisé qu’il s’est fait embobiner, le médecin porte plainte au poste de police de Rivière-du-Rempart, le jeudi 21 avril 2022. Après deux mois de cavale, soit le mardi 21 juin, le jeune M.N. est arrêté par les agents de la Divisional Crime Intelligence Unit du Nord, dirigée par l’inspecteur Gunga et le sergent Arnasala. Emmené au bureau de la brigade criminelle de Piton, M.N. est placé en détention policière après son interrogatoire. Une accusation provisoire d’escroquerie est retenue contre lui. Une enquête est en cours.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !