Live News

Escapade de Lutchigadoo : preuves flagrantes contre les trois policiers du Vacoas Detention Centre

Kusraj Lutchigadoo a bel et bien quitté les locaux du Vacoas Detention Centre le vendredi 23 avril. Le CCID est convaincu que les trois policiers ont fauté.

Les policiers Augustin, Goomany et Narain ont été interrogés pour la troisième fois au CCID, vendredi 18 mai. Si au début, ils ont tous nié les faits, les enquêteurs les ont confrontés aux images du CCTV du Vacoas Detention Centre. Le CCID est convaincu que le détenu Kusraj Lutchigadoo, arrêté en possession de drogue synthétique, a quitté les locaux du centre de détention dans la nuit du 23 avril.

Après avoir visionné les 19 caméras du centre de détention et celles installées dans la région de Vacoas, les enquêteurs sont convaincus que le détenu a quitté la région à bord d’un 4x4. Kusraj Lutchigadoo avait reçu la visite d’un proche avant qu’il ne disparaisse des images. Les enquêteurs soupçonnent qu’il se serait changé avant de quitter sa cellule. 

Ashish Dayal, le cerveau ? 

Arrêté dans l’affaire Gro Derek, puis dans l’affaire Hurreechurn, le chauffeur de taxi Ashish Dayal refait parler de lui. Incarcéré au centre de détention de Vacoas, il apparaît sur les images de surveillance et semble être très familier avec Kusraj Lutchigadoo. En examinant les images, les enquêteurs ont constaté que c’est Ashish Dayal qui aurait ouvert la porte pour laisser sortir Kusraj Lutchigadoo. Le CCID soupçonne Ashish Dayal d’être celui qui aurait expliqué à Kusraj Lutchigadoo comment quitter le centre de détention.

Par la suite, le CCID a vu qu’au retour du suspect, Ashish Dayal l’aurait salué amicalement, signe d’une mission accomplie selon les enquêteurs. Pis encore, cette scène entre les deux protagonistes se déroule en présence d’un policier. Les enquêteurs ont été intrigués par « l’inaction » de l'agent.

Les constables Augustin Goomany et Narain, qui étaient de service dans la nuit du 23 avril, risquent d’être inculpés de Breach of the Code of discipline et offences against the Code of discipline. Le CCID soupçonne les trois policiers d’être de mèche avec le détenu Lutchigadoo. Les trois suspects ont été autorisés à partir en début soirée. Ils seront de nouveau interrogés au CCID et ils ont retenu les services de Mes Anas Rawat et Tisha Shamloll. 

L’inspecteur Balamba a déclaré aux enquêteurs qu’il était de service ce soir-là et qu’il a effectué ses visites comme à son habitude au centre de détention de Vacoas. Il a affirmé n’avoir rien remarqué d’anormal. Il a aussi ajouté que ses subordonnés et lui-même ont respecté les règlements internes de la police et que le droit de visite accordé aux prisonniers a été respecté.


Kusraj Lutchigadoo à Alcatraz

Depuis l’éclatement du scandale des visites irrégulières et la présumée escapade de Kusraj Lutchigadoo du Vacoas Detention Centre, le détenu a été transféré au centre de détention d’Alcatraz. Après sa comparution devant le tribunal dans la journée du mardi 15 mai, il a été maintenu dans ce lieu qualifié de « hautement sécurisé » et qui se situe aux Casernes centrales. Le but est d’éviter toute répétition des événements du Vacoas Detention Centre. Le lock-up time de ce centre est de 23 sur 24 heures. En deux ou trois occasions, les détenus d’Alcatraz bénéficient d’une permission pour sortir des cellules, pendant environ une heure, chaque jour.  Ce lundi 21 mai, Kusraj Luchigadoo sera de nouveau traduit devant la justice.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !