Actualités

ESAAMLG : les rédacteurs du rapport veulent rencontrer Sesungkur

Sudhir Sesungkur. Sudhir Sesungkur.

Après avoir sévèrement critiqué la juridiction mauricienne dans l’ébauche de son Mutual Evaluation Report (MER), l’Eastern and Southern Africa Anti-Money Laundering Group (ESAAMLG) fait de son mieux pour recoller les morceaux à la suite des protestations officielles des autorités mauriciennes.

Le président de cette instance panafricaine, le Dr Philip Isdor Mpango, a écrit au ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, pour l’informer que le président et le secrétaire exécutif de la Task Force, responsable de la rédaction du MER, se tenaient à sa disposition pour le rencontrer personnellement avant la réunion du conseil des ministres d’ESAAMLG aux Seychelles en septembre prochain.

Dans sa lettre, le Dr Mpango rappelle que, suite à une lettre du 30 juin de Sudhir Sesungkur, il a demandé au président et au secrétariat d’attendre avant de publier le MER et de prendre en considération les 'concerns' des autorités mauriciennes dans les délibérations de septembre. Le rapport devait alors être publié tout de suite après le sommet.

Sauf que, dans cette dernière lettre, le président de l’ESAAMLG pousse la démarche plus loin : « I have reflected on the concerns you raised and I would like to propose that the Chairman of the Task Force and the Executive Secretary brief you personally on the concerns you raised in relation to the MER process and contents of the MER. »

Un briefing qui devrait se faire en personne, précise plus loin le Dr Philip Isdor Mpango. « If you agree to this suggestion, the Chairman of the Task Force and Executive Secretary can agree with you on a mutually convenient date and time, as early as possible, when they can come to Mauritius for that briefing. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !