Live News

Erreur de médicament : «C’est inacceptable, une enquête déterminera le coupable», dit Jagutpal 

C’est inacceptable, une enquête est en cours.  C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal dans le cadre de l’affaire de l’erreur de médicament. 

C’était ce mercredi matin 28 septembre, à Balaclava. Le ministre participait au lancement de la campagne de sensibilisation sur le « pre-exposure prophylaxis », soit un médicament pour la prévention contre le VIH-sida. Selon Kailesh Jagutpal, « 2022 li pa akseptab ditou sa bann zafer-la ».   

En effet, le ministre de la Santé répondait à une question de RadioPlus sur une femme de 65 ans à qui on aurait remis une injection utilisée dans le traitement du cancer au lieu de gouttes pour les yeux, le dimanche 18 septembre dernier, à l’hôpital de Mahébourg.  

Le ministre de la Santé a aussi affirmé que « ladan, eski pati enan so preskripsion, se medsin kinn mal ekrir so medikaman ? Eski kan linn al farmasi, se dispenser ki finn donn li enn lot medikaman ? Eski finn ena enn esanz ant medikaman ? Une enquête déterminera qui est le coupable », fait ressortir Kailesh Jagutpal. 

Soulignons que hier mardi 27 septembre, RadioPlus avait contacté un préposé du ministère de la Santé. Il avait affirmé que le dossier sera transmis au directeur de l'hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, aux fins d’enquête.

Présentation d’un national HIV action plan 2023-2027

Le ministre Kailesh Jagutpal a aussi affirmé qu’un national HIV action plan 2023-2027 sera présenté très bientôt au conseil des ministres. Avec ce plan d’action, le ministère de la Santé s’est fixé comme objectif : « zéro nouvelle infection au VIH Sida, zéro décès, zéro stigmatisation et discrimination d’ici 2030 ». 
Selon les dernières estimations de 2021, plus de 14 000 personnes vivent avec le Sida à Maurice.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !