Live News

Erreur dans la confection d’une robe : elle porte plainte contre une couturière

La robe de rêve de Naida.

Une cliente réclame des dommages au magasin, car elle n’aura pas de vêtements neufs pour le mariage de sa sœur. Naida (prénom modifié), 20 ans, se faisait une joie de porter de belles parures pour le mariage de sa grande sœur. Elle est tombée des nues lorsqu’elle a finalement reçu la robe confectionnée par la couturière.

Naidia s’en est pris plusieurs mois à l’avance et s’est rendue à Port-Louis en mars pour choisir un vêtement pour ce grand jour. Elle a choisi un magasin à la rue La Corderie qui propose de jolis tissus, une styliste pour conseiller et des personnes pour confectionner le modèle choisi. 

« On m’a aidé à choisir un modèle, puis on m’a montré le tissu qu’il fallait acheter pour le coudre et remis le numéro d’une couturière. On m’a assuré qu’elle était une des meilleures et qu’elle me ferait un vêtement magnifique. Je suis allée la voir et elle m’a dit que la robe serait prête le 27 mai », explique Naida. 

Cependant, lorsqu’elle a appelé la couturière le 24 mai, cette dernière l’a informée qu’elle n’avait pas encore commencé le travail. « J’étais inquiète, mais elle m’a rassurée et m’a dit : ‘Dan trwa zour mo pou kapav fini tou’ », relate-t-elle. Elle a essayé la robe le 27 mai. « La couturière m’a demandé d’acheter des fournitures pour embellir la robe. J’ai dépensé Rs 15 000 pour la confection de cette robe. »

Sa robe n’a pas été terminée le 27 mai ni dans les jours qui suivirent. 

« Nous devions l’appeler tous les jours et à chaque fois elle nous demandait de patienter quelques jours. La semaine dernière, elle m’a enfin livré la robe et c’était une horreur. Elle ne tient même pas bien sur moi et elle est déchirée à plusieurs endroits. Elle a massacré cette tenue », avance-t-elle. 

Le problème, c’est qu’elle n’a pas eu la robe qu’elle désirait pour le mariage de sa sœur. « Je ne travaille pas et mes parents ont déjà d’énormes dépenses à effectuer. Je ne pourrai pas acheter un vêtement neuf. Ce qui attriste toute la famille. » Elle a demandé des éclaircissements à la responsable du magasin.  « Cette dernière nous a insultés et a indiqué que dès que le tissu est vendu, ce n’est plus son problème. »

C’est la même réponse que nous avons obtenue de cette personne lorsque nous l’avons contactée pour une déclaration. 

« Je lui ai donné le numéro de la couturière, mais je ne l’ai pas obligée à s’y rendre. Je ne peux pas assumer de telles responsabilités. Je ne suis qu’une vendeuse de tissus. »

La couturière nous a expliqué que depuis des années le magasin lui envoie des clients. « Je suis couturière depuis plus de quarante ans et je confectionne toute sorte de vêtements. Ce sont les fournitures qui ont gâché la robe de Naida, c’est la première fois que je travaille avec ces matières et elles sont trop lourdes pour le tissu en voile. » Naida a porté plainte à la Consumer Protection Unit.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !