Live News

Érosion : les filaos appelés à disparaître de certaines plages

Suite à une étude menée sur les zones côtières, il a été noté que les casuarinas, plus connu comme filaos, ne sont pas adaptés à nos plages. Ces arbres exotiques ne retiennent pas le sable, favorisant de ce fait l’érosion qui est un impact direct du changement climatique. Un projet d’abattage et de reboisement a été mis sur pied pour couper les filaos et les remplacer par des arbres qui soient plus appropriés. 

Les casuarinas (filaos) ne sont pas adaptés à nos plages, favorisant l’érosion.
Les casuarinas (filaos) ne sont pas adaptés à nos plages, favorisant l’érosion.

Les filaos sont appelés à disparaître de nos plages publiques. En effet, l’abattage des filaos est à l’ordre du jour. Cette initiative a pour but de freiner l’érosion qui fait des ravages sur plusieurs plages de l’île. Le projet d’abattage et de reboisement prévoit de remplacer les casuarinas par des arbres endémiques, dont le veloutier vert, le badamier, le veloutier argent, la Sainte-Marie, le bois bœuf, le bois d’Ébène et le baume de l’île Plate.

Les plages de Flic-en-Flac et Belle-Mare.
Les plages de Flic-en-Flac et Belle-Mare.
Les plages de Flic-en-Flac et Belle-Mare.

Ces arbres endémiques devront ainsi remplacer les filaos sur les premiers 30 mètres de la ligne de la marée haute et sur une longueur de 200 mètres. « Le problème avec les casuarinas c’est qu’ils ne retiennent pas le sable, contribuant par conséquent à l’érosion. On peut le constater sur plusieurs plages où il y a une accélération de ce phénomène », indique une source au ministère de l’Environnement. 

Mis en place avec le service forestier, ce projet d’abattage et de reboisement s’étalera sur deux ans. Mon-Choisy est la première plage où les casuarinas ont été remplacés par des arbres endémiques, soit sur quelque 450 m. Ce projet concerne d’autres plages : Flic-en-Flac, Le Morne et Belle-Mare. Celui de Belle-Mare a débuté cette année et reprendra en 2023. Le reboisement sera implémenté à Flic-en-Flac et Le Morne en 2022.

On souligne de plus qu’un ‘survey’ sera mené sur d’autres plages de l’île en vue de décider s’il faut procéder de la même façon en vue de faire face aux aléas du changement climatique. 
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !