Live News

Equipement destiné au ‘main store’ de la prison centrale : soupçons de surpaiement d’une chambre froide

Prison

Des allégations d’irrégularités ont surgi sur l’achat de la chambre froide du main store de la prison. Elle aurait été « surpayée ». Ce serait un équipement de « seconde main » qui aurait été livré à l’administration carcérale contre un paiement d’environ Rs 1 million, alors que le fournisseur aurait réclamé Rs 600 000. Le commissaire des prisons, Vinod Appadoo, nie ces allégations et évoque une histoire montée de « toutes pièces ».

L’état de l’équipement a été découvert en décembre dernier, lorsque près de 500 kilos de poulets, destinés à toutes les prisons du pays, ont été avariés. Selon des renseignements, une correspondance a été adressée à l’Independent Commission against Corruption (Icac), faisant état de ces allégations.

Une enquête préliminaire pourrait bientôt être initiée par l’Icac. Ce sont des gardiens des prisons qui ont alerté l’institution. Ce qui aurait éveillé les soupçons : le montant déboursé pour les travaux de la société approchée pour installer la nouvelle chambre froide. Soit un paiement excédentaire d’environ Rs 400 000.

Nous avons interrogé un haut gradé affecté au département General Duties de la prison de Beau-Bassin à cet effet. « Une compagnie privée a été approchée par l’administration carcérale, après un exercice d’appel d’offres, pour l’acquisition d’une chambre froide destinée à la main store des prisons. La chambre froide, qui devait être neuve, devait servir à stocker une grande quantité de produits de consommation frigorifiés destinés aux détenus de toutes les prisons du pays. Ces aliments sont notamment du poisson, du poulet et autres abats de mouton », explique notre interlocuteur.

C’est lorsque 500 kilos de poulet, destinés à tous les centres pénitenciers du pays, ont été périmés que l’administration de la prison aurait remarqué que l’appareil était défectueux. Selon nos informations, l’administration pénitentiaire aurait « puisé de ses fonds pour entamer les réparations de la chambre froide ». Et la chambre froide est en état de marche  actuellement, confirme notre source.

La Deputy Commissionner of Prisons (DCP) Guneeta Aubeeluck, responsable de la prison centrale de Beau-Bassin, dit tout ignorer de ces soupçons de corruption. « Je ne suis pas au courant de cette acquisition. D’ailleurs, je ne suis pas la responsable du main store », a-t-elle déclaré. Même réaction de la part du DCP Vishnu Hanumanthadu, qui a déclaré : « Mo pa konn narien seki ou pe dir. » Nous avons tenté d’entrer en contact avec le DCP Jagadisen Rungadoo, no 2 du milieu carcéral, mais en vain.

Au niveau du département Bien-être de la prison, silence sur cette affaire. Les officiers disent également ne pas être au courant que la chambre froide ait été défectueuse et que des poulets aient été avariés. « Le département pénitentiaire n’est pas supposé acheter des équipements de seconde main. D’ailleurs, les procédures d’appels d’offres doivent être respectées à la lettre et toutes les propositions des soumissionnaires doivent être analysées », fait-on comprendre.


Vinod Appadoo : « Cette affaire est montée de toutes pièces »

Vinod Appadoo

Sollicité par Le Dimanche/L’Hebdo samedi après-midi, le commissaire des prisons Vinod Appadoo a expliqué que « toute cette affaire était montée de toutes pièces » par ses « détracteurs ». Il confirme toutefois que la prison a effectivement acheté une chambre froide et un système d’air conditionné pour la préservation des produits de consommation. Il dément toutefois que ces équipements seraient de seconde main.

« Gouvernma pa gagn drwa aste segonn min, tou bizin nef. Se bann dimoun fristre ki pa pe gagn promosion ki pe fann sa bann rimer la ! » a-t-il précisé. Vinod Appadoo a ensuite affirmé que « toutes les procédures entourant l’acquisition de l’appareil ont été respectées » et que le milieu carcéral n’a « pas droit à l’erreur, car des comptes doivent ensuite être présentés au bureau de l’Audit ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation