Live News

Entreprises familiales : ces générations qui ont repris le flambeau 

De gauche à droite, Veer Surat, Shyam Surat, Shafani Surat, Suvesha Surat, Suren Surat, Sundar Surat et Sanjoo Surat.

Le père construit, le fils consolide et le petit-fils dilapide. Des entreprises familiales, gérées aujourd’hui par la troisième voire la quatrième génération, viennent déjouer ce dicton. Et elles sont bien parties pour durer sur plusieurs décennies. 

SKC Surat Group : Quatre mousquetaires assurent la relève  

Suvesha, Veer, Shafani, Sanjoo… Ils sont encore inconnus du grand public, mais ce sont sur leurs épaules que repose la dynastie de SKC Surat Group. Ces quatre jeunes sont la troisième génération à avoir intégré le groupe. Si vous vous attendiez à ce qu’ils aient intégré le top management dès leur arrivée avec les privilèges qui y sont attachés, détrompez-vous ! Ils ont dû commencer comme tous les autres employés du groupe. Suvesha Surat, 29 ans, nous raconte ses débuts. « Quand j’ai intégré la compagnie trois ans de cela, j’ai commencé au bas de l’échelle en tant que trainee dans plusieurs départements (finance, procurement, etc). J’ai été tout le temps sous la direction de quelqu’un. Je n’ai pas eu de traitement de faveur. J’ai été traitée comme n’importe quel autre employé, avec les mêmes horaires de travail et le même nombre de local et sick leaves », explique Suvesha, la fille de Shyam Surat, le Chairman du groupe. Ce n’est que depuis quatre mois qu’elle a été nommée responsable du département qualité et production. 

Quant à Veer Surat, 30 ans, le fils de Sundar, Chief Strategy Officer de la compagnie, il fait partie de la compagnie depuis cinq ans. « J’ai commencé comme trainee storekeeper. Je me rappelle la fois où j’ai dû débarquer deux balles de cocos avariés. Je sentais le coco même à la maison. Cela fait partie de l’expérience », se remémore-t-il. Après avoir travaillé dans le département Procurement, Veer intègre l’équipe de marketing à la demande du directeur de l’époque. Depuis deux ans, il assume les fonctions de Modern Trade Manager. Parallèlement, Shafani Surat est Brand Executive, alors que Sanjoo Surat est responsable du département IT. 

Pour eux, travailler au sein de l’entreprise familiale était une évidence. « J’ai toujours voulu intégrer l’entreprise familiale. Quand j’étais au collège, j’ai vu comment mon père, mes oncles et mes tantes ont lutté pour bâtir le business.  Mais, avant même qu'on aille étudier, on nous  a fait comprendre qu'il nous faudrait un bagage académique et professionnel pour intégrer la compagnie. On nous a aussi dit qu’il y a des procédures à respecter dans l’entreprise », explique Suvesha. « J'ai choisi de rejoindre la compagnie. Plus jeune, je voulais faire autre chose, mais en grandissant, j’ai voulu suivre les traces de mes parents. Et puis c’est une fierté de travailler dans la compagnie qu’a bâti votre famille  », ajoute, pour sa part, Veer. 

Les jeunes Surat sont, toutefois, conscients que le défi de reprendre le flambeau est loin d’être aisé. « Il y a une certaine pression car il faudra qu’on assure. Au début, c’était difficile d’affronter le regard des employés qui me voyaient seulement comme la fille du Chairman. Leurs regards ont changé quand ils ont constaté que j’ai dû faire mes preuves pour gravir les échelons. C’est rare de voir des entreprises familiales aussi structurées », souligne Suvesha. Pour Veer, l’enjeu pour la troisième génération est de maintenir la croissance, de faire grandir davantage le groupe et de prouver qu’ils peuvent y arriver. Ils peuvent, toutefois, compter sur leurs proches qui les aident à grandir personnellement et professionnellement. D’ailleurs, Suvesha a une session de coaching chaque quinzaine avec son oncle Suren, le Chief Executive Officer de la compagnie. « L’importance, c’est d’être discipliné, d’aimer ce qu’on fait et d’être toujours sur le terrain », avance Suvesha. Et Veer de conclure : « Il faut avoir des principes, un peu de logique et savoir respecter les employés ».
 

Suren Surat, CEO du groupe : « Nous avons créé l’environnement pour qu’ils puissent faire leurs preuves »

Pour bien gérer une compagnie, il faut connaître la base, estime Suren Surat, le CEO de SKC Surat Group. Pour lui, la troisième génération des Surat a des responsabilités et doit donner des résultats. « Nous avons, par conséquent, créé l’environnement qui permettra à Suvesha, Veer, Shafani et Sanjoo de se retrouver, d’avancer et de faire leurs preuves. Notre avantage, c’est que nous avons une structure corporate avec chacun son poste, sa responsabilité, son salaire. D’ailleurs, chez nous, il n’est pas question que la troisième génération entre et sort à n’importe quelle heure.

Les jeunes Surat sont là pour travailler. Bien entendu, nous les aidons et nous leur apportons notre soutien », avance notre interlocuteur. Suren Surat est, toutefois, conscient que la tâche est ardue. « Le pays, le marché et la demande des consommateurs ont évolué. Il y a plus de compétition et le système de marketing a changé avec la technologie, l’Internet, les réseaux sociaux. C’est beaucoup plus difficile de gérer une entreprise avec ces nouvelles données. Toutefois, nous sommes convaincus que la nouvelle génération va bien assurer la relève », conclut-il.


Fiche de l’entreprise 

  • La date d’incorporation : 1985.
  • Les principales activités du groupe : La distribution des produits frais (fruits et légumes) dans les hôtels, restaurants,  hypermarchés et supermarchés, les foires, les marchands de rue, les bateaux de croisières. La compagnie importe également des fruits et légumes et gère parallèlement l’enseigne Food Lovers Market. 
  • La compagnie en chiffres : 350 employés, présence du groupe dans 2 pays : La Réunion (depuis 24 ans), l’Afrique du Sud (depuis 23 ans). La compagnie travaille avec 125 petits planteurs. 
  • Les projets du groupe : SKC Surat Group envisage d’ouvrir un centre de distribution de fruits et légumes à Mayotte fin 2018/début 2019. Le groupe travaille également sur un projet visant à permettre aux consommateurs de tracer les produits qu’ils achètent, du champ jusqu’à l’emballage. 
  • Bref historique de l’entreprise : Il y 65 ans, Sooklall Surat, aujourd’hui décédé, cultivait et vendait des légumes au marché de Curepipe. Il sera rejoint par son fils Shyam. C’est ce dernier qui aura l’idée de faire la distribution des légumes et des fruits à travers l’île. Peu à peu, l’entreprise s’agrandit et elle sera gérée par les 13 enfants de Sooklall, soit six garçons et sept filles. Aujourd’hui, la troisième génération se prépare à prendre le relais.