People

Entrepreneuriat - Restauration rapide : Elvis Eléonore, la dure remontée vers une vie normale

Elvis Eléonore Elvis Eléonore : « Je suis seul maître à bord. Tout ira bien.»

Après le décès de son fils à Madagascar, dans des circonstances tragiques, désemparé, il se jette corps et âme dans la quête de la vérité. Dans cette course contre-la-montre, il se retrouve dans une situation financière précaire. Avec l’ouverture d’Eldo Snack, le 11 mai dernier, Elvis Eléonore compte se remettre à flots.

Sis à route Royale, Beau-Bassin, Eldo Snack offre un menu avec le pain comme base unique. Le client a droit à des burgers, des paninis, des pains fourrés à consommer sur place ou à emporter. Les prix sont à la portée du public. «Ici,  tout est préparé après la prise de commande», explique le propriétaire, Elvis Eléonore (52 ans). La première semaine est annonciatrice de jours meilleurs pour Eldo Snack. « Au fil du temps, il sera reconnu par le public, » dit-il, dans un entretien réalisé le vendredi 17 mai.

Avant de relater son parcours menant à l’ouverture du snack, il exprime sa reconnaissance  envers tous ceux qui l’ont aidé : Dieu, sa compagne pour son soutien, sa fille, ses proches. Ainsi que la Ibrahim Moussa Dawood Kalla Waqf Ul Aulad qui lui loue l’emplacement rénové, ce à un bon prix, et qui lui fait confiance.

Pourquoi tient-il tellement à mettre en avant tout ce monde ? Parce qu’il revient de loin. Il redémarre une autre  vie. Flashback.

L’entrepreneur – engagé dans la restauration – menait une vie normale. Une nouvelle vient bouleverser ce fleuve tranquille. C’était le 25 novembre 2017.  Dilan Eléonore, son fils, décède à Madagascar. Son monde se recouvre d’un épais manteau de tristesse et de détresse. La douleur s’installe et devient permanente dans la vie de ce père. Parce que perdre un fils, sans connaître les causes exactes du décès (à ce moment-là maladie non-transmissible versus délit de fuite), laisse planer le doute qui le ronge profondémment.

En janvier dernier, il est mis en présence d’informations nouvelles. La mort de son fils n’aurait rien à voir avec une quelconque malade. Son fils aurait été assassiné. Le père consigne une déposition à la police. Il entreprend des démarches pour réclamer l’exhumation. La contre-autopsie confirme : la cause du décès est une fracture de la nuque.

Dans cette spirale de chagrin, il prend du recul de son business, croyant que tout se déroulerait comme d’habitude. Le destin en décidera autrement. C’est tout le contraire qui se passe. Ses finances se détériorent. Il prend du retard dans les remboursements. Pendant cinq mois, il sera soutenu par ses proches jusqu’à ce qu’il reprend son destin en main avec l’ouverture d’Eldo Snack.

« Je suis seul maître à bord. Je suis aidé par mon conjoint. C’est difficile de recommencer à zéro, mais je m’y retrouve. C’est un défi. Je crois que tout se passera bien », résume-t-il. « Je suis beaucoup moins stressé vis-à-vis du public », soutient-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !