People

Entrepreneuriat - Installations - Mitanand Aleear : une vie tout en courant

Mitanand Aleear L’entrepreneur a commencé avec un salaire mensuel de Rs 1 800. La compagnie effectue des travaux à travers le pays.

Électricien de formation, il a démarré sa carrière au bas de l’échelle. Vingt ans plus tard, en tant que directeur de Well Connected Limited, il supervise des travaux sur de multiples chantiers à travers le pays. En parallèle, il forme des jeunes à ce métier. Du travail dans ce secteur, il y en aura toujours.

Le déclic menant à l’incorporation de sa compagnie, Well Connected Limited, intervient en novembre 2012. À pareille époque, il est Senior Site Supervisor pour une entreprise engagée dans l’ingénierie électrique et mécanique. Ses salaires mensuels sont de Rs 35 000 – soit quelque 20 fois de plus que ce qu’il touchait quand il a rejoint la firme en septembre 2013. Même si les conditions de travail soient attrayantes et que sa marge de progression dans la hiérarchie soit meilleure, Mitanand Aleear décide de faire le grand saut et réaliser son rêve d’être entrepreneur.

Les opportunités ne manquent pas. Pendant quatre mois, jusqu’à ce qu’il enregistre sa compagnie auprès des autorités en mars 2013, il sillonne l’île en compagnie de deux électriciens. Le nombre d’employés augmente et culmine à 26 en 2017. Aujourd’hui, le nombre a chuté, car l’entreprise, basée à Villebague, agit désormais comme contracteur principal, assurant la supervision du chantier et du travail sous-contracté à d’autres sociétés.

Certes, la réussite a été au rendez-vous. Mais, rappelle Mitanand Aleear, il n’occulte pas son passé. Aîné d’une famille de trois fils, il arrête ses études secondaires au niveau du School Certificate. Les finances familiales ne le permettent pas. Il choisit de changer de filière et s’engage dans des études scientifiques. Ainsi, il décroche son National Trade Certificate de Niveau III en Electrical Installation Works auprès de l’Industrial and Vocational Training Board (désormais connu comme le Mauritius Institute of Training and Development). En parallèle, il suit des cours à mi-temps auprès de la City and Guilds.

La roue tourne

C’est avec deux certificats en poche qu’il se joint au monde du travail. Le premier sera en tant qu’assistant dans une entreprise spécialisée dans l’air conditionné. Il y restera trois mois avant de prendre de l’emploi dans la firme où il y passera 13 ans. La route a été longue et jalonnée de contraintes. Il se rappelle de ces moments où il passe trois jours sur un chantier, avec boissons gazeuses au petit-déjeuner.

La roue a tourné. Âgé de 39 ans, marié et père de deux enfants, il continue son chemin. L’offre s’est diversifiée avec l’inclusion de travaux de plomberie dans la palette de services, question d’être un guichet unique pour les nombreux clients aux quatre coins du pays.

Tout comme en 2018, l’industrie de la construction sera le moteur de la croissance cette année-ci. D’une part, l’État finance de grands chantiers tels que le Metro Express et des extensions au réseau routier. Et, d’autre part, ce sont des projets de rénovation d’infrastructures publiques telles que des écoles. Se greffent de nouveaux projets résidentiels où les promoteurs requièrent de l’expertise et la rapidité dans l’exécution, des contrats à la portée des entreprises telles que Well Connected Limited.

« Les opportunités ne manquent pas. Il y a beaucoup de chantiers nouveaux ou en rénovation. Il faut avoir la confiance du client. Il faut que le travail soit bien fait, » dit-il.

Le directeur d’entreprise tient à redonner à la communauté ce qu’il a reçu d’elle en tant qu’ouvrier et entrepreneur. Cet effort s’engage dans sa volonté d’aider la nouvelle génération à mettre en pratique leurs connaissances académiques. Ce faisant, ces jeunes entrent sur le marché en tant que des ouvriers formés.

Ainsi, depuis janvier, Well Connected a cinq stagiaires sous le National Apprenticeship Program du gouvernement (qui offre à l’étudiant une rémunération mensuelle de Rs 5,000 de même que Rs 1,000 pour les frais de transport). Même si elle n’est pas tenue, l’entreprise ajoute un complément à ce montant. « Au cours de ces cinq mois, ils ont travaillé en tant qu’aides aux électriciens. Ils ont acquis de l’expérience. Ils peuvent mieux cerner la réalité sur les chantiers. Ils savent désormais comment effectuer des installations électriques, » affirme Mitanand Aleear.

Comment s’annonce le futur de Well Connected Limited et de son directeur ? Il concède qu’il ne peut s’arrêter en si bon chemin. Il étend son réseau, ayant deux projet à Rodrigues. Comme quoi, quand le travail est bien fait, le courant passe…

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !