People

Entrepreneur Créatif : Jes Marden propose du Design Thinking pour l’exportation

Jes Marden

L’innovation est une affaire d’initiative et de persévérance. Un jeune entrepreneur propose à des entreprises des solutions pour des transformations constructives, surtout dans les secteurs des services corporatifs, du mode de vie, des technologies, des sciences, des arts. Il souhaite les aider à exporter vers la région.

« L’objectif est de traduire des idées sur papier à travers un accélérateur d’incubateur. On finalise les projets pour coller avec la réalité et les présenter comme produits finis pour le marché. Il s’agit de mettre en réseau, de créer des ponts vers l’extérieur et vers d’autres marchés à l’étranger », explique Jes Marden, fondateur de Creatair.

Il cite en exemple Anza, de la Tanzanie, qui aide les entreprises de ce pays à se développer en renforçant des capacités personnalisées et stratégiques, en proposant de lever des fonds et d’accéder à un réseau approprié.

Le jeune entrepreneur a fait des études en design, ce qui l’aide dans le Design Thinking. Il s’agit d’une approche basée sur l’innovation et la gestion qui associe l’intuition et l’analyse logique. « En mettant en avant l’innovation avec un confort d’utilisation pour les utilisateurs grâce à notre fonctionnement de base, nous gardons une longueur d’avance sur nos concurrents sur le marché », souligne-t-il.

Il a mis en place 20 clusters par secteur d’activité, tournés vers l’innovation. Il invite ainsi des jeunes experts et professionnels, des universitaires et d’autres personnes compétences à intégrer chaque segment. Basé à Rose-Hill, il a acquis aujourd’hui un portefeuille de clients.

Grâce à ses initiatives, il est devenu depuis peu secrétaire général de Synergie Jeunes de l’océan Indien. Cette plateforme, à vocation régionale, a été lancée il y a cinq ans. Son objectif est de mettre en réseau et de favoriser l’émergence des jeunes entrepreneurs qui prônent l’innovation.

La plateforme régionale Synergie Jeunes a vu le jour au terme de l’assemblée générale constituante de l’association qui s’est tenue du 2 au 4 avril aux Seychelles. Elle a réuni une trentaine de jeunes issus des pays membres de la Commission de l’Océan Indien (COI). Elle opère sous l’égide de la COI.

« Ce réseau offre des séances de formation aux jeunes. Il permet à ces derniers d’échanger de l’expertise, des opportunités de collaboration et des contacts à travers le plus grand forum des jeunes de la région.  »
Jes Marden souhaite qu’il y ait un meilleur encadrement législatif pour protéger les droits intellectuels des jeunes businessmen. « Il est important de protéger les produits de ces derniers. Si on ne protège pas leur propriété intellectuelle, ce sera un frein à la création et l’innovation », conclut l’entrepreneur.